Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Inès (Koh-Lanta) agressée à l'hôpital par un homme au "profil de violeur" : la sécurité appelée

Inès (Koh-Lanta) agressée à l'hôpital par un homme au "profil de violeur" : la sécurité appelée
Par Liane Lazaar Rédactrice
Liane Lazaar est rédactrice web rattachée au pôle TV de Purepeople.com. Elle connaît autant le parcours de Jean-Pierre Pernaut sur TF1 que les derniers rebondissements des candidats de télé-réalité et a un goût prononcé pour les histoires de coeur.
Inès Loucif a beau aimer son travail d'infirmière, elle a vécu des épisodes traumatisants. Via sa story Instagram du dimanche 27 décembre 2020, l'ex-candidate de "Koh-Lanta" a raconté une histoire qui fait froid dans le dos.

Les fans d'Inès Loucif le savent désormais très bien : elle est passionnée par son travail d'infirmière. L'ex-finaliste de Koh-Lanta, L'île des héros (2020) a fait partie des soignants qui étaient en première ligne pour lutter contre le coronavirus. Des moments très difficiles qui ne font pas partie des pires souvenirs de travail de la jolie toulousaine de 27 ans.

En effet, Inès a raconté "une de ses nuits les plus horribles" à l'hôpital via sa story Instagram dimanche 27 décembre 2020. "J'étais en oncologie avec un patient qui est arrivé avec pour spécialité de rester tout nu dans sa chambre et de se masturber. Je travaillais de nuit donc je faisais 19h-7h, j'ai une aide-soignante avec moi (AS, ndlr), je vais travailler en binôme avec elle, et quand j'arrive l'interne m'arrête en me disant qu'il y a un patient particulier. Quand je vais rentrer dans la chambre, il faut que je sois absolument avec mon AS, il faut que je sois accompagnée", raconte-t-elle, ajoutant que ce fameux patient avait quelques heures auparavant été l'auteur "d'attouchements aux urgences".

On le voit arriver tout nu...

Rien de bien rassurant pour la jeune Inès, laquelle n'était alors pas au bout de ses surprises. "Je trouvais ça quand même bizarre, je vais voir son dossier et je me rends compte qu'il a un suivi psychologique... Je me dis 'ok je suis une meuf, je vais être toute seule avec un mec de 40 ans, assez shtock', mon AS pareil elle est toute mimi, petite... Bref, on ne fait pas le poids face à un psy (patient suivi en psychiatrie, ndlr)", relate-t-elle. Et effectivement, la situation aurait pu très vite dégénérer. "Il est allongé dans le lit et là en fait, il nous regarde, il enjambe la barrière du lit et il nous dit qu'il nous veut. Moi je commence à paniquer, je crie à mon AS de courir, on va de l'autre côté du service en soins intensifs, et comme c'est les soins intensifs, les portes sont vitrées et c'est sécurisé donc il faut attendre que le service reçoive l'alerte et qu'il ouvre. Donc on est comme des folles parce qu'on le voit arriver tout nu, il pisse dans le couloir, il nous crie qu'il nous veut dans son lit, qu'il va nous prendre... Je suis en panique totale !", s'est souvenue l'ex de Tristan.

Finalement, grâce à l'intervention d'autres infirmières mais aussi de la sécurité de l'hôpital, le patient est contrôlé et prêt à recevoir sa piqûre de Loxapac, "un neuroleptique pour les troubles psychiques". "J'ai la sécurité à côté de moi et la doyenne, qui me confirme qu'il a vraiment le profil du violeur, et que c'est dangereux d'avoir un patient comme ça parce qu'il peut même aller dans les chambres des patientes. Mais on a réussi à lui faire sa piqûre. Bref, c'est un de mes pires souvenirs au travail", conclut Inès encore très marquée par cette mésaventure.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image