Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Jean-Claude Darmon, félicité par Laeticia Hallyday... et en route pour le cinéma !

Jean-Claude Darmon, félicité par Laeticia Hallyday... et en route pour le cinéma !
Dans la boutique "Colette", il a reçu la visite de ses amis people.

74 ans et un long parcours déjà derrière lui. Un parcours pas facile pour celui que l'on a longtemps appelé le "grand argentier du foot français". Il a été le premier à avoir fait autour du football un business lucratif pour les clubs et les joueurs. Il a décidé de tout raconter - ou presque ! - dans un livre autobiographique, le premier depuis toutes ces années. Ce 10 mai, Jean-Claude Darmon était dans la boutique Colette, rue Saint-Honoré pour une séance de dédicace de Au nom du foot.

Pour l'occasion, il a naturellement pu compter sur l'une de ses fidèles amies Laeticia Hallyday. Proche de Johnny Hallyday depuis des années, il confie au sujet de leur relation dans les colonnes du JDD ce week-end : "J'étais copain avec Sylvie Vartan, en tout bien tout honneur. Ca a étonné Johnny qu'on ait ce genre de relations. Puis, on s'est rapprochés. Il m'a demandé d'être le parrain de sa fille Joy. Ce n'est pas un hasard, il est parti de rien, il était en recherche d'identité et lui aussi s'est battu pour être numéro 1.Nous sommes deux athlètes, nous ne lâchons rien". Si Laeticia représentait son mari ce jour là pour épauler Jean-Claude Darmon, ce dernier a également pu compter sur la présence de Tomer Sisley. Souriant, il s'est livré à cette séance de dédicaces avec beaucoup de générosité.

Dans cet ouvrage, qu'il a mis beaucoup de temps à coucher sur papier, il part d'un postulat : "la pauvreté n'est pas une fatalité". Il revient ainsi sur son enfance pauvre, mais avec beaucoup d'amour, et sur son parcours pour arriver là. Il évoque Michel Platini, mais aussi un personnage à qui il dresse carrément une pierre tombale 1943-1993 : Bernard Tapie ! Enfin, dans le JDD il revient sur une amitié aujourd'hui sur pause, avec Gérard Darmon : "On était tellement proches qu'on a prétendu un temps être de la même famille. On disait qu'on était frères ! Je suis même le parrain de son fils Jules. Puis, on s'est fâchés." Ajoutant qu'il ne se fâche pas facilement avec ses amis, les aimant aussi pour leurs défauts et que pour aboutir à une rupture, il faut vraiment lui en faire...

Maintenant qu'il a vendu sa société SportFive, quid de sa vie au quotidien ? Il répond : "J'écris des scénarios de films, des pièces de théâtre - il a écrit une comédie pour Michael Youn, projet en préparation ndlr - je gère mes affaires, je m'occupe de mes enfants. Et puis, je conseille encore certains clubs, de manière bénévole."

Jean-Claude Darmon est un passionné de cinéma. Il a écrit une histoire originale sur Entebbe.

Le 27 juin 1976, le vol Air France 139, venant de Tel Aviv et transportant 248 passagers et ses membres d'équipage, décolle d'Athènes, afin de rejoindre Paris. Dix minutes après le décollage, l'avion fut détourné par quatre terroristes. Les preneurs d'otages prirent le commandement de l'avion et détournèrent le vol vers la Libye, afin de compléter l'approvisionnement en carburant. Puis ils redécollèrent 3h plus tard vers l'aéroport international d'Entebbe en Ouganda. Dès leur arrivée, les preneurs d'otages furent rejoints par quatre Palestiniens, appuyés par les forces pro-palestiniennes d'Idi Amin Dada, président de l'Ouganda.

Tous les otages, étaient retenus dans le vieux terminal. Certains d'entre eux furent relâchés dans un premier temps, les pirates de l'air ne gardant que les ressortissant juifs et Israéliens. Si Israël n'accédait pas à leur demande, ils seraient exécutés. Grâce à une attaque surprise d'un commando israélien, les otages furent libérés.

Jean-Claude Darmon va enquêter pendant un an et demi auprès des otages français et étrangers et auprès de certains membres du commando israélien. La recherche des otages a été très difficile. L'enquête a été passionnante.

Quelques films ont déjà été réalisés sur Entebbe, dont celui de Menahem Golan, Opération Thunderbolt, qui fut nommé aux Oscars du meilleur film étranger. Jean-Claude Darmon a trouvé un autre angle original pour raconter cette dramatique histoire, à l'issue heureuse. Il a convaincu Ron Halpern de Studio Canal, qui, lui même séduit par ce projet, s'associe à Working Title. Le choix du réalisateur s'est porté sur José Padilha, qui a notamment réalisé Narcos, Robocop (version 2014), Troupe d'élite, et Garapa. Le casting est presque terminé. Le tournage est prévu en juillet, en Afrique du Sud. Avec son sens du détail et son engagement toujours exceptionnel pour mener les choses à son terme, Jean-Claude Darmon sera sur le terrain, n'en doutons pas.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image