Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Jean-Jacques Bourdin recadré en direct par sa femme : "Elle avait raison"

Jean-Jacques Bourdin recadré en direct par sa femme : "Elle avait raison"
Par Sandra Ratesson Chef de rubrique médias
A bientôt 38 ans, Sandra Ratesson en a vu défiler des émissions de télévision, des animateurs et des candidats de télé-réalité. Membre de la génération Club Dorothée, elle a vu l’apparition mais aussi l’extinction de nombreux programmes. La scène du rapprochement physique entre Loana et Jean-Edouard dans la piscine de Loft Story, elle l’a vu en direct grâce à un abonnement ADSL d’époque.
En 2017, Jean-Jacques Bourdin a été recadré en direct dans son émission par sa femme Anne Nivat. Le couple, réuni hier soir sur France 5, est revenu sur ce moment de télévision un peu particulier.

Le 29 mai 2017, Jean-Jacques Bourdin s'était fait remonter les bretelles en direct par sa femme Anne Nivat, alors qu'il présentait sa matinale sur RMC. Le couple, invité dans C à vous le 26 décembre, est revenu sur ce moment marquant et le journaliste a fait son mea culpa.

"C'était une leçon pour moi. Elle a eu entièrement raison et j'ai eu un plaisir fou parce qu'elle avait raison", a tout d'abord déclaré l'intervieweur des politiques. "J'étais perturbé d'avoir Anne au téléphone et d'ailleurs je cherchais mes mots parce que je sentais qu'elle trépignait", a-t-il poursuivi avant de se faire couper la parole par la reporter de guerre.

"Et pourquoi je trépignais ? Parce qu'on est en direct, que j'ai très peu de minutes pour parler de la Russie et que toutes ces hésitations verbales m'enlèvent des secondes. Je sais que je n'ai que deux minutes pour parler", explique la grande spécialiste de ce pays où elle a vécu dix ans.

Pour rappel en mai 2017, le journaliste avait lancé en direct : "Anne Nivat bonjour, spécialiste de la Russie, grand reporter... Anne... qui est ma femme... Je le dis toujours parce que, tu sais, on sait jamais après ! Il y a des mauvaises langues qui pourraient dire que...", a lancé le journaliste non sans provoquer une légère exaspération auprès de son interlocutrice. "Ok, est-ce qu'on peut parler de la Russie ?", avait-elle aussitôt répliqué sèchement.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image