Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jean-Pierre Descombes atteint de la maladie de Parkinson : "Je la cache depuis 10 ans..."

9 photos
Voir 9 photos
Jean-Pierre Descombes se faisait discret depuis un moment. Les téléspectateurs en connaissent désormais la raison. L'animateur de 73 ans a révélé être atteint de la maladie de Parkinson. Un mal dont il souffre en secret depuis déjà dix ans.

On ne présente plus Jean-Pierre Descombes. Depuis plus de quarante ans, ce fou de jeux télévisés sillonnent les plateaux des chaînes pour y être chauffeur de salle, voix off mais aussi et surtout présentateur. Il a notamment été aux commandes de l'émission à succès Les Jeux de 20 heures entre 1976 et 1987. En 2018, il avait même fait un retour sur nos écrans dans Touche pas à mon poste pour animer des jeux comme le Ni Oui, Ni Non ou encore Zeubi la Mouche. Ce vendredi 5 février 2021, Jean-Pierre Descombes a de nouveau fait parler de lui pour une toute autre raison, et beaucoup moins réjouissante que l'annonce d'un retour à la télévision. Malheureusement, à 73 ans, il est atteint de la maladie de Parkinson, cette maladie neurodégénérative responsable de tremblements, de lenteur des mouvements et de raideur musculaire.

"Cette maladie, je la cache depuis 10 ans. Ça fait 10 ans que je joue un Majax, que j'essaie que ça ne se voit pas", a-t-il révélé pour la première fois auprès d'Evelyne Thomas sur Non stop People. Et d'expliquer : "J'ai eu des moments très difficiles où en douce je prenais des comprimés, où j'essayais de me rafraîchir sans qu'on me voit. Mais malheureusement, ce Parkinson il est costaud. J'ai beau me battre face à lui, parfois, c'est lui qui gagne. Et je trouve que quand je revois les émissions, ça se voit beaucoup parce que j'ai tendance à bouger, avoir tendance à être un peu énervé. Et je trouve qu'il arrive un moment, on ne peut pas toujours cacher aux gens". D'autant plus que Jean-Pierre Descombes continue d'être sollicité pour animer des "grandes fêtes dans des comités".

Au fur et à mesure que la maladie progressait, il était donc de plus en plus difficile pour lui de ne pas en parler. "L'employeur, il pense voir arriver le Jean-Pierre Descombes des Jeux de 20 heures et puis, il voit arriver un petit bonhomme encore en forme, mais il se dit que par moments, c'est bizarre, il bouge un peu. Donc je disais que j'étais tombé de mon tracteur, puisque j'habite en Sologne, je trouvais toujours une solution. Et puis je me suis dit que le mieux était de dire la vérité. Tout le monde sait maintenant que je suis atteint par cette maladie, mais que je suis toujours au top", explique-t-il le sourire aux lèvres.

On peut vivre

En effet, Jean-Pierre Descombes est toujours au top. Toutefois, il sait aussi prendre du recul sur ses activités professionnelles comme en 2018 à l'époque où il a collaboré avec Cyril Hanouna sur C8. "Je l'ai appris parce que j'avais des petits troubles, des tremblements, des mouvements saccadés. Quand je faisais les Ni oui, ni non avec Cyril Hanouna (dans La Grosse rigolade, ndlr), j'ai tourné un soir jusqu'à deux heures du matin. J'étais un peu fatigué. Et j'ai terminé la séquence avec Jean-Marie Bigard", s'est-il souvenu. L'humoriste avait alors été forcé de constater que quelque chose n'allait pas. "Il voyait que j'étais à bout, que j'étais coincé. Il a compris que j'étais à fond, que je ne pouvais pas aller plus loin."

Jean-Pierre Descombes reste malgré tout un éternel optimiste et assure être "bien suivi". Aucun traitement n'existe encore pour soigner la maladie de Parkinson mais des médicaments aident à s'en sortir selon lui. "On peut vivre", promet-il. Aujourd'hui, Jean-Pierre Descombes est naturellement très engagé dans la recherche pour venir à bout de ce fléau qui toucherait plus de 160 000 personnes en France et s'est associé à France Parkinson "une association qui regroupe plus de 10.000 adhérents" où il compte "apporter [s]on savoir" mais aussi "leur écrire des jeux et essayer de dynamiser les réunions qu'ils font".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image