Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Jean-Pierre Pernaut, ses propos sur les migrants : "Je n'ai fait que mon métier"

Jean-Pierre Pernaut, ses propos sur les migrants : "Je n'ai fait que mon métier"
Par Sandra Ratesson Chef de rubrique médias
A bientôt 38 ans, Sandra Ratesson en a vu défiler des émissions de télévision, des animateurs et des candidats de télé-réalité. Membre de la génération Club Dorothée, elle a vu l’apparition mais aussi l’extinction de nombreux programmes. La scène du rapprochement physique entre Loana et Jean-Edouard dans la piscine de Loft Story, elle l’a vu en direct grâce à un abonnement ADSL d’époque.
Un an après la polémique, il s'explique.

Samedi 9 septembre, Jean-Pierre Pernaut était invité dans Salut les Terriens ! sur C8. Questionné sur son JT de TF1 qui bat tous les records, le journaliste de 67 ans a eu l'occasion de revenir sur ses propos polémiques sur les migrants, formulés il y a un an.

"Voilà, plus de place pour les sans-abri, mais en même temps les centres pour migrants continuent à ouvrir partout en France", avait-il déclaré après un reportage sur les sans-abri et avant un autre sur les migrants.

Samedi, il a tenu à expliquer face à l'Homme en noir : "Quand on met des informations, on les met côte à côte dans un journal en fonction de ce qu'elles sont et pas en fonction d'une certaine bien-pensance qui ne veut pas qu'on les mettent les unes à côté des autres. Sur les migrants, on ouvre sur la campagne hivernale avec des SDF qui pleurent parce qu'il n'y a pas de place et le même jour on ouvre un camp de migrants à Paris. J'ai mis les deux informations côte à côte. Conclusion, on m'a accusé d'avoir voulu les mettre en opposition."

Puis, après avoir rappelé que le CSA a "regretté la formulation choisie par le journaliste", le mari de Nathalie Marquay, a poursuivi : "Si j'avais à le redire demain je le redirai. Je n'ai fait que mon métier."

Des propos qui ont fait réagir Laurent Baffie lequel a tenté de faire comprendre à JPP que ses mots ont manqué de neutralité.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image