Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jenna Talackova : La miss transsexuelle a gagné, elle participera à Miss Univers

6 photos
Lancer le diaporama

C'est un véritable coup de théâtre dans l'affaire qui oppose Jenna Talackova, candidate à Miss Univers Canada 2012, et l'organisation Miss Univers qui lui interdisait, en raison de sa transsexualité, de participer au concours de beauté. La Canadienne de 23 ans a bénéficié de l'aide de la plus haute autorité du concours : son fondateur, Donald Trump.

Jenna Talackova a accordé deux interviews exclusives à la chaîne ABC. Dans la première, c'est à Barbara Walters de l'émission 20/20 qu'elle se confie, accompagnée de sa mère et de son avocate, véritable star aux États-Unis, Gloria Allred. La candidate à la couronne Miss Univers dévoile qu'elle est née Walter et évoque longuement sa transformation à l'aide, notamment, de traitements hormonaux : "J'ai toujours su que je n'étais pas ce qu'ils disaient, ça n'allait pas. Je sentais que ce corps n'était pas le bon. (...) J'ai pris des oestrogènes qui m'ont aidée à développer ma poitrine et à conserver ma peau telle qu'elle était. Ça m'aidait à me sentir mieux mentalement..." La reine de beauté revient également sur ses opérations chirurgicales, qu'elle qualifie de très "lourdes et terriblement douloureuses."

Invitée de l'émission Good Morning America, toujours sur ABC, c'est avec le sourire que Jenna Talackova s'est assise à la table du présentateur George Stephanopoulos pour parler de ce retournement de situation provoqué par Donald Trump en personne. Le milliardaire, taquin sur les bords, a déclaré : "Je ne savais pas qu'elle avait un avocat, et surtout que c'était Gloria Allred. Je l'ai découvert hier soir, mais si j'avais su que c'était Gloria, je n'aurais pas changé d'avis, parce qu'elle est facile à battre."

De son côté, l'organisation, qui cédait une première fois sous la pression, a décidé de changer son règlement concernant les futures candidates transsexuelles et a diffusé un communiqué relayé par l'AFP dans lequel la présidente, Paula Shugart, déclare : "La décision d'inclure les femmes transsexuelles dans nos compétitions est le résultat de nos discussions avec l'organisation (de défense des droits des gays et des transsexuels). (...) Depuis longtemps, nous sommes pour l'égalité de toutes les femmes et nous avons pris cela très au sérieux."

Heureux dénouement pour Jenna Talackova, qui a mentionné les différents messages de soutien de la part de ses concurrentes qu'elle retrouvera le 19 mai pour la finale canadienne.

Devenue étendard de la cause transsexuelle en Amérique du Nord et dans le monde, la jeune femme va pouvoir tourner la page et se concentrer sur l'avenir : fonder une famille avec son petit ami, dont elle n'oublie pas de faire l'éloge pour sa compréhension et son soutien.

Igor Nkodia

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image