Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jules-Édouard Moustic, son film "foiré" : Vexé, il quitte une émission en direct

9 photos
Lancer le diaporama
Ce matin, Jules-Édouard Moustic a quitté le studio de France Inter après les critiques de la présentatrice sur son dernier film...

Jules-Édouard Moustic ne devrait pas revenir de sitôt dans les studios de France Inter. Invitée de L'Instant M avec Benoît Delépine, pour parler de Groland - Le Gros Métrage, la figure de Canal+ a quitté les studios à peine l'interview commencée - comme l'ont repéré nos confrères de Puremedias.com. La raison ? Les dures critiques de la présentatrice Sonia Devillers au sujet de son téléfilm...

"Mou" et "foiré"

L'ambiance n'était donc pas à la rigolade ce matin dans L'Instant M. Dès le début de l'émission, Sonia Devillers a en effet durement critiqué le film que venaient présenter ses invités Jules-Édouard Moustic et Benoît Delépine. "Un peu mou", "un peu foiré", "un bon gros machin qui dure"... On a en effet connu plus courtois pour débuter une interview, même si Sonia Devillers a nuancé ses propos, évoquant également un "film très barré" et "toujours unique en son genre".

Un manque de courtoisie qui a agacé Jules-Édouard Moustic. La star de Groland n'a ainsi pas hésité à interrompre l'animatrice pour lui faire part de son désaccord. "Fallait pas nous inviter, moi je ne vais pas dans un restaurant pour dire que c'est à chier. Je pars du principe qu'il faut pas inviter les gens", lâche-t-il au micro, avant de carrément quitter les studios : "Je trouve le film très, très bien, on n'a pas les mêmes goûts, je me barre", dit-il à une Sonia Devillers qui se défend, sans conviction, d'avoir dit que "c'était à chier".

Votre émission n'est pas terrible non plus

Obligée de sortir les rames, Sonia Devillers explique alors aux auditeurs que Jules-Édouard Moustic est parti car "il n'aime pas la critique", avant d'être très gentiment aidée par Benoït Delépine. "Ce n'est pas parce qu'il n'aime pas la critique, c'est parce que c'est vrai que c'est notre bon gros bébé, ça fait quinze ans qu'on le porte, donc c'est toujours bizarre quand le bébé sort de la maman, tout à coup on dit 'Oh il est moche'", explique-t-il logiquement à la présentatrice, qui parle de "trucs ratés et des trucs biens".

Devant son insistance, Benoît Delépine se montre alors plus offensif et se met à critiquer les brèves de Sonia Devillers. "Puisqu'on est là, on va parler de ce que vous venez de faire, votre émission est également pas terrible parce que vous avez parlé de chiffres pendant exactement cinq minutes, alors qu'on est censé parler de média... Vous avez parlé de ce qui marche et de ce qui ne marche pas, vous n'avez pas dit 'Est-ce que la nouvelle formule du Nouvel Obs est intéressante ou pas'", a-t-il lâché.

Malgré la tension dans le studio, Benoit Delépine et Sonia Devillers ont poursuivi l'interview normalement et ont même été rejoints par... Jules-Edouard Moustic. Qui, avec son collègue, a tenté de répondre aux critiques de la présentatrice sur le manque de rythme du téléfilm. Un long métrage que diffusera Canal+ le 19 décembre prochain, date à laquelle chacun pourra se faire son avis sur la question...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel