Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Kanye West : Entre censure, racket et procès, il nage en eaux troubles...

11 photos
Lancer le diaporama

Kanye West est à Paris pour la Fashion Week, et à l'autre bout de la planète, dans son pays d'origine, les Etats-Unis, son travail est décrié. Il n'en a que faire, il aime la mode et s'occupe uniquement de cela.

Pourtant, il est bien mal en point ces temps-ci. Après le scandale du clip All of the lights, qui a clairement été pompé sur le film du Français Gaspar Noé, Enter the Void, et qui est même susceptible de provoquer des crises d'épilepsie chez ses spectateurs, voici venir le scandale du clip Monster. Brillant pourtant, ce clip vient d'être tout bonnement supprimé par MTV, car jugé trop sexiste et choquant.

Après des plaintes et une pétition lancées par les féministes américaines Sharon Haywood et Melinda Tankard Reist, deux activistes qui militent sans relâche pour les droits des femmes aux Etats-Unis, la chaîne MTV a enlevé cette vidéo des télés et d'internet, à point nommé puisque la Journée internationale des droits des femmes aura lieu ce 8 mars. Monster, qui met en scène la belle Nicki Minaj et les rappeurs Jay-Z et Rick Ross aux côtés de Kanye West, apparaissait comme le clip choc mais attirant du dernier album My Beautiful Dark Twisted Fantasy, sorti le 22 novembre 2010. Kanye West y rappe entouré de femmes pendues, et dort avec des cadavres de femmes. Artistique plutôt qu'outrageant, le clip, moulé dans cet esthétisme trash-gothique, n'avait pas à être censuré. C'est pourtant aujourd'hui le cas.

Selon les féministes Sharon Haywood et Melinda Tankard Reist : "La médiatisation de ce style de vidéos exacerbe les attitudes sans sentiment et violentes envers les femmes. Les jeunes voient ces images et absorbent ces messages nuisibles qui présentent, sous des atours séduisants, la misogynie et la brutalité envers les femmes. Des femmes qui sont réduites à l'état de poupées sexuelles (...) Nous avons lancé cette campagne pour nous élever contre ce statu quo".

Elles ont aussi demandé au label Universal de dénoncer également le clip, à voir ce que la maison de disques fera. Kanye West va devoir trouver un moyen de ressortir ce clip en l'édulcorant un peu. C'est dommage.

Bien embêté d'autre part avec le terrible Suge Knight, le gentil rappeur Kanye vient d'éviter le procès. Décidément, rien ne va fort pour lui en ce moment. L'ancien patron de Death Row Records, qui a passé sa vie à terroriser son monde, par sa violence et son entourage (il serait même impliqué dans les meurtres de Tupac et Notorious Big), s'en est pris en 2005 à Kanye. L'été 2005, Kanye organise une fête au Shore Club, lors de laquelle Suge Knight se prend une balle dans la jambe. Il demande alors plusieurs millions de dollars au jeune artiste qui n'avait pas encore la notoriété qu'on lui connaît mais commençait son ascension vers la gloire et la fortune. Également, Suge Knight demandait le remboursement d'une boucle d'oreille en diamants d'une valeur de 135 000 dollars perdue durant la soirée.

En novembre 2010, heureusement, un juge de Los Angeles rejetait les accusations de l'avocat de Suge Knight selon lesquelles Kanye West n'avait pas assuré la sécurité des invités en permettant que certaines personnes rentrent dans la boîte avec des armes. Normalement, tout aurait dû s'arrêter là. Mais c'est mal connaître le pouvoir de persuasion de Suge Knight. Kanye West vient de signer un accord de confidentialité suite à l'arrangement amiable qu'il a été contraint d'accepter pour que l'histoire stoppe. Comme quoi personne n'est à l'abri.

Ça va mal pour Kanye...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel