Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Kate Middleton, William et George : Un au revoir rouge coquelicot à l'Australie

90 photos
Lancer le diaporama
Kate Middleton et le prince William ont célébré le 25 avril 2014 l'Anzac Day à Canberra, avant d'embarquer avec leur fils le prince George de Cambridge pour regagner l'Angleterre.

Eux-mêmes endeuillés après avoir appris la mort soudaine de Mark Shand, frère de Camilla Parker Bowles, le prince William et Kate Middleton passaient vendredi 25 avril 2014 une dernière journée en Australie marquée par le deuil, dédiée à la mémoire des victimes de guerre à l'occasion de commémorations nationales essentielles. Mais après le recueillement, les sourires et l'effervescence sont revenus sur tous visages pour saluer le départ, après 19 jours de tournée officielle en Océanie, du duc et de la duchesse de Cambridge avec leur fils, le prince George...

Levés aux aurores

Pour leurs ultimes moments "Down Under", William et Kate étaient les invités d'honneur des célébrations, à Canberra (où ils étaient arrivés en début de semaine), de l'Anzac Day, qui commémore l'engagement des soldats australiens et néo-zélandais en Europe lors de la Première Guerre mondiale, et en particulier la bataille meurtrière de Gallipoli qui opposa en 1915 les troupes océaniennes à celles de l'Empire ottoman. Célébré chaque 25 avril dans l'ensemble du continent océanien (des célébrations ont également lieu en France) et marqué par le défilé des anciens combattants ainsi qu'une formidable mobilisation populaire, le duc et la duchesse de Cambridge ont fait honneur à l'Anzac Day dès les premières heures de la journée, assistant spontanément à une messe ténébreuse aux aurores (5h30 du matin) - un engagement qui ne figurait pas à leur agenda.

Kate Middleton, vêtue d'une robe bleu marine et coiffée d'un bibi assorti (les services officiels se sont refusés à communiquer sur la tenue portée par Catherine en ce jour solennel, par respect pour les commémorations), avait apporté un soin particulier aux moindres détails, arborant spécialement une broche représentant un coquelicot, symbole du souvenir des tombés au champ d'honneur à travers tout le Commonwealth. Un accessoire qui lui avait été offert la veille au soir, lors d'une réception à la Maison du gouvernement, par l'épouse d'un récipiendaire de la croix de Victoria (plus prestigieuse distinction militaire en Grande-Bretagne et dans le Commonwealth), le caporal Ben Roberts-Smith. William, pour sa part, portait une branche de romarin et avait épinglé à son manteau les médailles du jubilé d'or et du jubilé de diamant de sa grand-mère Elizabeth II, une manière d'impliquer la monarque.

Une haie d'honneur formée par l'Armée de l'Air, la Marine et l'Armée de Terre et des éléments du Royal Military College attendait plus tard le couple britannique, à son arrivée vers 10h30 pour la parade militaire au mémorial de guerre national de Canberra. Accueillis par le contre-amiral Ken Doolan et son épouse Elaine et placés au premier rang d'une tribune surplombant une foule de milliers de personnes, le duc et la duchesse de Cambridge ont vu défiler, précédés dans la procession par un cheval sans cavalier symbolisant les pertes au combat, des vétérans de la Seconde Guerre mondiale, du Vietnam, de Corée, de la Guerre du Golfe ou encore d'Afghanistan, parmi lesquels figuraient les quatre décorés de la croix de Victoria encore en vie. À l'issue de la marche militaire, le Premier ministre australien Tony Abbott a prononcé son allocution commémorative, dans laquelle il a souligné le sacrifice des hommes tombés au champ d'honneur mais aussi commenté les liens de l'Australie et de la Grande-Bretagne, notant que si son pays a depuis longtemps cessé de considérer celle-ci comme sa terre mère, "c'est toujours la famille" : "Votre présence nous rappelle que nous sommes des frères d'armes", a-t-il alors adressé au prince William et son épouse. Ceux-ci ont ensuite été invités, dans le sillage du gouverneur général Peter Cosgrove et sa femme, à se recueillir devant la tombe du soldat inconnu et à y déposer des fleurs et du romarin. En visitant la Salle du Souvenir où se trouve la flamme éternelle, le duc et la duchesse de Cambridge ont pu admirer un mur floral tapissé de coquelicots d'un rouge ardent.

La dimension botanique de leur séjour connaissait ensuite un ultime chapitre, avec la plantation d'un jeune pin d'Alep issu de plants récupérés après la bataille de Lone Pine (août 1915), qui se déroula lors de la bataille de Gallipoli. 80 ans plus tôt, un aïeul du prince William, le prince Henry, duc de Gloucester, avait déjà effectué ce geste, plantant au mémorial de Canberra le premier pin, qui arrive en fin de vie.

George dit au revoir à l'Australie

À 14h30 heure locale, le moment était enfin venu, après 19 jours d'une tournée événement en Nouvelle-Zélande et en Australie, d'embarquer pour rentrer en Angleterre. A la base aérienne Fairbairne, les Cambridge sont apparus une dernière fois et le prince George, beaucoup plus mignon en gilet rouge et short qu'en barboteuse (ce qu'il portait à son arrivée en Australie), a affiché sa bouille bien joufflue et son air placide en guise d'au revoir. Un peu bougon tout de même dans les bras de sa mère Catherine - était-il inquiet pour la peluche de wombat dont il est fan, qui lui a été offerte par le gouverneur général et dont le personnel prenait soin ? -, le beau bébé de 9 mois embarquait pour un très long vol que son papa William appréhendait certainement, lui qui avait confié redouter ces moments en raison du tempérament grognon de son fils. Une poignée de main du Premier ministre Tony Abbott, quelques gouzi-gouzi de son épouse Margie, et un dernier regard vers l'Australie : George a fait sa première visite officielle, mission accomplie.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image