Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Khabib Nurmagomedov : Le père de la star de l'UFC est mort du coronavirus

Khabib Nurmagomedov avec son père Abdulmanap Nurmagomedov lors d'une rencontre avec les supporters au Stade Anzhi Arena le 7 octobre 2018 à Kaspiysk.
12 photos
Lancer le diaporama
Khabib Nurmagomedov avec son père Abdulmanap Nurmagomedov lors d'une rencontre avec les supporters au Stade Anzhi Arena le 7 octobre 2018 à Kaspiysk.
Dans le monde des combattants de l'UFC, Khabib Nurmagomedov peut à peu près tout encaisser. Mais face à l'ennemi invisible qu'est le Covid-19, le jeune champion vient d'enregistrer sa première défaite, cruelle : il a perdu son père et mentor.

Homme fort de l'UFC (Ultimate Fighting Championship), dont il est le champion incontesté chez les poids légers avec 28 victoires en autant de combats, Khabib Nurmagomedov voit sa force mentale mise à l'épreuve : son père, Abdulmanap Nurmagomedov, est mort vendredi 3 juillet 2020 des suites de complications liées au coronavirus à l'âge de 57 ans.

"Nous avons perdu notre colonne vertébrale. C'était un père, un entraîneur, un frère, une icône. Rien ne sera jamais plus pareil sans lui", a déclaré le coach du combattant russe, Ali Abdelaziz, qui s'est chargé d'annoncer la mauvaise nouvelle au nom de sa famille. Le père de Khabib, qui est la personnalité russe la plus suivie d'Instagram, avait été hospitalisé au mois de mai à Moscou. Infecté par le Covid-19, diagnostic établi après son admission, il avait dû être opéré du coeur en raison d'un problème pré-existant que le virus avait aggravé. Il avait été placé dans le coma pour favoriser sa convalescence et l'évolution de son état avait pu sembler positive puisqu'il avait "ouvert les yeux" et "répondu un peu" aux stimuli. "Khabib est très fort, sa famille est très forte et son père est très fort", avait à l'époque positivé Ali Abdelaziz. Las, ces espoirs ont été déçus...

Lundi dernier, le cador des MMA (arts martiaux mixtes), âgé de 31 ans, avait partagé avec ses quelque 21 millions d'abonnés sur Instagram une photographie issue d'une séance d'entraînement figurant Abdulmanap. "Père", légendait-il très sobrement, suscitant d'innombrables messages de soutien et de prières de la part de ses admirateurs. Un père auquel il devait tant, en particulier sa carrière : Khabib Nurmagomedov avait commencé à se passionner pour les arts martiaux en observant les entraînements dans la salle de sport que son père avait aménagée au rez-de-chaussée de leur domicile, avant de s'initier lui-même à la lutte - discipline aussi commune pour les enfants du Daghestan, dont il est originaire, que peut l'être par exemple le judo ailleurs dans le monde - dès l'âge de 8 ans sous la houlette du paternel, ancien athlète décoré et ancien combattant. Il avait continué son apprentissage avec le judo, justement, puis le sambo, art martial russe mêlant judo, boxe et lutte que son père, entraîneur national de la discipline, lui enseigna.

Khabib Nurmagomedov, qui aurait dû défendre à l'UFC 249 son titre de champion du monde en avril 2020 contre Tony Ferguson sans la crise sanitaire mondiale, qui l'a obligé à rester confiné en Russie, a reçu les condoléances de nombreuses figures du milieu, y compris celles de son rugueux rival irlandais Conor McGregor, qu'il avait maté en avril 2018 par soumission à la quatrième reprise, entérinant son avènement au panthéon du MMA.

"La perte d'un père, d'un entraîneur et d'un supporter dévoué à ce sport", a écrit McGregor, tandis que le coach de ce dernier, John Kavanagh, saluait la mémoire d'un "génie des sports de combat et d'une source d'inspiration absolue" pour tous les combattants. "Je suis désolé pour toi Khabib. Ton père nous a quittés le coeur empli de fierté en sachant que tu honoreras sa mémoire", a pour sa part réagi l'Américain Justin Gaethje, champion intérimaire des poids légers de l'UFC.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

La princesse héritière Victoria de Suède fait visiter la salle à manger de Lovisa Ulrika pour la fête nationale suédoise le 6 juin 2020.
La princesse héritière Victoria de Suède fait visiter la galerie de Karl XI au palais royal à Stockholm à l'occasion de la fête nationale suédoise le 6 juin 2020.
La princesse héritière Victoria de Suède fait visiter le jardin Logarden au palais royal à Stockholm à l'occasion de la fête nationale suédoise le 6 juin 2020.
Le prince Emmanuel Philibert de Savoie avec ses filles Vittoria et Luisa aux sports d'hiver, le 18 février 2020, dans la story Instagram du prince.
Message de Pâques du prince Albert II et la princesse Charlene de Monaco depuis Roc Agel le 12 avril 2020.
Elizabeth Reynaud, invitée de TPMP People le 21 février 2020.
Christian Millette raconte son confinement à Purepeople. Le 4 mai 2020.
La princesse héritière Victoria de Suède fait visiter la galerie Bernadotte au palais royal à Stockholm à l'occasion de la fête nationale suédoise le 6 juin 2020.
Clotilde Courau sans filtre lors d'une randonnée en montagne dans les Alpes suisses, vidéo issue de sa story Instagram du 18 février 2020.
La famille royale de Suède a partagé un extrait de son appel visio pour Pâques, le 12 avril 2020, en pleine période de confinement en raison de la pandémie du coronavirus, et a partagé des extraits de ces moments en famille inédits sur Instagram.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel