Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Les Vacances du Petit Nicolas, Camping... : 10 films au bon goût de vacances

10 photos
Lancer le diaporama

En salles depuis mercredi, Les Vacances du Petit Nicolas lance parfaitement la saison estivale qui débute avec ces deux mois de juillet et août. Dans ce genre, celui du film de "vacances" où le lieu de villégiature sert de cadre à l'intrigue, le cinéma français n'a jamais été paresseux, offrant beaucoup de matière pour inviter au voyage ses spectateurs. Petit tour d'horizon, avec le soleil.

Les Vacances du Petit Nicolas - Laurent Tirard (2014)

L'histoire : C'est la fin de l'année scolaire. Le moment tant attendu des vacances est arrivé. Le petit Nicolas, ses parents et Mémé prennent la route en direction de la mer, et s'installent pour quelque temps à l'Hôtel Beau-Rivage.

Ses arguments : Des enfants pleins de malice et un Petit Nicolas toujours aussi facétieux, sans compter l'appui de comédiens de renom, Kad Merad, Valérie Lemercier ou encore Dominique Lavanant.

Camping - Fabien Onteniente (2006)

L'histoire : Au camping des Flots Bleus, ça débarque de toute la France. Comme tous les ans, c'est le moment des retrouvailles autour de l'apéro d'usage pour les familles d'habitués.

Ses arguments : Emmenée par un Franck Dubosc en forme olympique, cette comédie culte devenue un succès populaire fait toujours effet à cette époque de l'année, en s'amusant de tous les clichés d'un été au camping.

Nos Jours heureux - Eric Toledano / Olivier Nakache (2006)

L'histoire : Vincent Rousseau dirige pour la première fois une colonie de vacances et se retrouve plongé pendant trois semaines dans l'univers des colos avec petites histoires et gros soucis à la clef !

Ses arguments : Un casting quatre étoiles pour la première grande comédie de ceux qui signeront plus tard Intouchables. Nos Jours heureux est aujourd'hui LE film-référence pour les animateurs de colonies.

Les Petits mouchoirs - Guillaume Canet (2009)

L'histoire : Max, riche propriétaire d'un restaurant, et sa femme, Véro, invitent chaque année leurs amis dans leur maison à côté de la mer pour célébrer l'anniversaire d'Antoine et le début des vacances. Mais cette année, avant qu'il ne parte de Paris, Ludo est victime d'un grave accident.

Ses arguments : Film de potes, coincé entre la comédie et le drame poignant, réunissant un casting étoilé, ce film signé Guillaume Canet se pose au Cap-Ferret pour filmer le quotidien d'un groupe de potes bobos, avec cynisme et réalisme.

Scout Toujours – Gérard Jugnot (1985)

L'histoire : En 1965, une troupe de scouts assez turbulente est menée d'une main de fer par son chef. Celui-ci, tenant plus d'un sergent-instructeur que d'un chef scout et ne tolérant aucun écart, est surnommé "Bien bien fou" par ses jeunes "recrues".

Ses arguments : Si les anims de colos ont Nos jours heureux, les scouts pourraient avoir cette comédie – deuxième du nom – réalisée et portée par le comédien du Splendid, Gérard Jugnot.

Embrassez qui vous voudrez – Michel Blanc (2002)

L'histoire : En vacances au Touquet, de nombreux personnages se croisent.

Ses arguments : Un film choral où se croisent aussi des grands noms du cinéma français et quelques belles vérités au coeur d'un scénario dense.

Le Ciel, les oiseaux et... ta mère ! - Djamel Bensalah (1998)

L'histoire : Quatre amis de Saint-Denis décident de se payer trois semaines de vacances à Biarritz grâce à une récompense gagnée dans un concours vidéo.

Ses arguments : Portée par Jamel Debbouze, cette comédie est devenue culte pour la jeune génération à l'aube des années 2000, malgré la flopée de clichés qui lui était reprochés.

Les Vacances de monsieur Hulot – Jacques Tati (1953)

L'histoire : Monsieur Hulot arrive en vacances dans un paisible hôtel familial au bord de la mer. Il se montre maladroit et commet de nombreuses bourdes. À travers différentes anecdotes, le film présente une galerie de types de vacanciers.

Ses arguments : L'un des films favoris du public, plébiscité par la critique, et qui a été inspiré à Jacques Tati par un véritable Monsieur Hulot, qui n'était autre que le grand-père de Nicolas Hulot. Le film ressortira en version restaurée le 6 août prochain.

Les Randonneurs – Philippe Harrel (1998)

L'histoire : Ils sont cinq à randonner sur le GR 20, dans les montagnes corses.

Ses arguments : Porté par un Benoît Poelvoorde de haute volée, le film ne doit son succès qu'à la bande de joyeux lurons qui le pilotent à coups de vannes bien senties.

Les Maris, les femmes, les amants – Pascal Thomas (1988)

L'histoire : Sur l'Île de Ré, pendant les vacances d'été, des maris s'occupent seuls de leurs enfants, alors que leurs épouses sont restées à Paris.

Ses arguments : Fameux portraitiste, Pascal Thomas est dans l'air du temps lorsqu'il dépeint les familles recomposées, séparées, les mariages et les divorces. Le tout accompagné par le délicieux tube de Paolo Conte, Via con me.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel