Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Lola Bigard, son calvaire : ''Mes larmes débordent de mon coeur qui saigne''

Lola Marois, devenue Lola Bigard, a vécu un véritable cauchemar avant de goûter au bonheur le plus total, en devenant maman de ses adorables jumeaux Jules et Bella, fruits de son amour avec son mari Jean-Marie Bigard. A six mois de grossesse, elle a donné naissance à deux grands prématurés. Le 11 novembre 2012, Jules et Bella pesaient 900 et 750 grammes à la naissance. Dans le livre A demain mes amours (Michel Lafon), Lola Marois, 30 ans, raconte son calvaire.

Lorsqu'elle apprend la nouvelle de sa grossesse, ses pieds ne touchent plus terre. Lola nage en plein bonheur, Jean-Marie Bigard aussi. "Ce soir-là, nous sommes, Jean-Marie et moi, le plus heureux des couples. Nous baignons dans une plénitude magnifique ; nous souhaitons le crier haut et fort à qui veut l'entendre : Je suis enceinte", écrit-elle dans A demain mes amours.

Un bonheur de courte durée... Alors qu'elle est seulement à sa 24e semaine de grossesse, la comédienne est prise de contractions. Le col de l'utérus est ouvert sur deux centimètres, ses poches ne sont pratiquement plus soutenues. Elle doit alors rester alitée. "Le ciel me tombe sur la tête. La tempête commence et n'est malheureusement pas près de s'arrêter", peut-on lire. A la 27e semaine, elle va devoir accoucher. Elle se souvient encore de cette nuit atroce : "Cette nuit reste pour moi la pire de ma vie."

Jules et Bella pèsent 900 et 750 grammes

Venus au monde le 11 novembre 2012, Jules et Bella pèsent 900 et 750 grammes. Lorsque Jean-Marie Bigard amène à Lola Bigard une photo de Jules, elle ne peut pas la regarder. Elle écrit : "Cette photo a l'effet d'une bombe sur moi. J'aperçois quelques millimètres de peau recouverts par des tubes, des perfusions, des tuyaux." En voyant pour la première fois Jules et Bella, dans leurs couveuses, Lola Marois pense : "Mais qui sont-ils ? Peut-on appeler ces minuscules créatures violettes des bébés ? Des ébauches de vie aux visages terrifiants. Dieu que je suis loin des gros poupons de pub que j'ai imaginés ! Ils sont tous deux aussi ridés que des vieillards en fin de vie et semblent tout aussi fragiles et vulnérables." Lola est alors débordée par l'émotion : "Mes larmes coulent toutes seules. Elles débordent de mes yeux, de mon coeur qui saigne."

"Ce matin, votre papa a craqué"

Le couple débute alors un parcours du combattant. La petite Bella, victime d'une infection, Jules ne pouvant respirer sans être intubé, du sang dans les poumons de la petite qui doit alors subir une opération... des journées qui n'en finissent plus. Lola Marois se souvient : "Ce matin, votre papa, habituellement si calme, a craqué. Son impuissance à pouvoir vous aider est soudain devenue un trop lourd fardeau."

Lola est elle aussi sur le point de craquer. Elle évoque une journée durant laquelle elle n'a pas pu rendre visite à ses jumeaux à l'hôpital : "Je suis anesthésiée, assommée, narcotisée par la souffrance." Mais la jeune maman s'accroche et continue de venir chaque jour pour ces câlins "peau à peau", ces moments qui permettent à ses petits de s'habituer à elle malgré leurs lunettes pour les protéger des UV ainsi que leurs masques à oxygène. Elle aimerait souffrir à leur place : "Je voudrais prendre votre douleur."

Tendus, stressés et colériques, Lola et Jean-Marie se disputent. Lola Marois se souvient lui avoir reproché "des faits qu'il n'a sans doute pas commis". Elle écrit : "Maman espère qu'elle et papa ne vous infligeront jamais ce genre de scènes de ménage violentes et traumatisantes."

"Quelle que soit la rudesse du combat, il en vaut la peine"

Puis, après un Noël à l'hôpital, la bonne nouvelle tombe : Bella peut enfin rejoindre le domicile familial. Jules suivra, quinze jours plus tard. "Nous avons nos bébés avec nous. Les jours passaient et nous éloignaient de plus en plus de cette épreuve. Nous n'en garderions que le souvenir brumeux de longues journées cauchemardesques. Nos enfants nous guériraient avec leurs sourires de nos traumatismes. C'était certain", écrit Lola Marois. Et malgré cette terrible épreuve, la jeune mère n'en retient que le meilleur : "J'oublie de dire que, quelle que soit la rudesse du combat pour arriver jusqu'à eux... il en vaut la peine."


Lola Marois, A demain mes amours, aux éditions Michel Lafon. 17€95
.


Chloé Breen

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image