Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Maradona, "patient ingérable" ? : le médecin poursuivi pour homicide involontaire s'explique

18 photos
Lancer le diaporama
Leopoldo Luque, neurochirurgien de Diego Maradona, donne une conférence de presse après le lancement d'une enquête à son égard pour "homicide involontaire". Il estime avoir fait de son mieux malgré le tempérament du footballeur de légende.
Lors d'une conférence de presse donnée le 29 novembre 2020, le neurochirurgien Leopoldo Luque a assuré n'avoir "rien à cacher" et assure se mettre à la disposition des forces de l'ordre. Son domicile et son cabinet ont été perquisitionnés.

Après la tristesse, le temps des procès est venu. Moins d'une semaine après la mort de Diego Maradona, une enquête a été ouverte pour "homicide involontaire" et vise l'ami et neurochirurgien de la légende du football, Leopoldo Luque. C'est à son domicile d'Adrogue, en Argentine, que Diego Maradona a succombé à une crise cardiaque, à l'âge de 60 ans. Le cabinet et le domicile de Leopoldo Luque ont été perquisitionné à la recherche d'éléments sur une éventuelle négligence professionnelle. On lui reproche notamment l'absence de défibrillateur ou matériel pour ranimer Diego Maradona.

"Je savais que c'était un homme malade, que si personne ne l'aidait, sa vie allait devenir de plus en plus difficile. J'ai essayé de faire de mon mieux avec un patient ingérable. Je suis très fier de ce que j'ai fait pour lui", a assuré le docteur Leopoldo Luque, lors d'une conférence de presse tenue à son domicile le dimanche 29 novembre 2020. Il explique avoir dû gérer le caractère spécial de Diego Maradona. Après son opération pour son hématome au cerveau, survenu le 3 novembre dernier, "il aurait dû aller dans un centre de rééducation". "Il n'a pas voulu, et il ne voulait pas non plus d'un accompagnant thérapeutique", a déploré le neurochirurgien lors de la conférence de presse.

Diego Maradona était "comme un père, pas un patient"

"Tout le monde voulait qu'il soit dans une seule maison surveillé de tous côtés, sans alcool et avec toutes les pilules. C'est ce que je voulais, tout le monde voulait ça. Est-ce qu'il voulait ça ? Je ne sais pas. Il est mort de causes naturelles. Il a vécu beaucoup, beaucoup de choses. J'ai dû le soutenir. Nous avons tous fait du mieux que nous pouvions. Vous voulez savoir de quoi je suis responsable ? De l'avoir aimé, de l'avoir aidé, de m'être occupé de lui, d'avoir prolongé sa vie, de l'avoir améliorée jusqu'à la fin", a-t-il poursuivi.

Leopoldo Luque, âgé de 39 ans, était "un ami" de Diego Maradona et le voyait "comme un père, pas comme un patient". Il dit ne pas savoir pourquoi il n'y avait pas de défibrillateur dans sa résidence et rappelle qu'il n'était pas son médecin traitant. "J'ai eu de très bonnes relations avec sa famille, principalement avec ceux que je voyais toujours. Ses filles, j'avais peu de contacts avec elles. Mais j'ai pleuré pour Diego et je les aient serrées dans mes bras", s'est-il ému.

Alors que des perquisitions sont encore en cours, le Dr Leopoldo Luque assure être innocent dans cette affaire. "Je suis fier de tout ce que j'ai fait. Je n'ai rien à cacher. Je suis à la disposition de la justice", a-t-il garanti.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image