Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mbaye Niang condamné à 18 mois de prison avec sursis après son accident

La sentence est tombée pour Mbaye Niang. Quelques semaines après son violent accident de la route, l'attaquant de Montpellier a écopé de 18 mois de prison avec sursis et de 700 euros d'amende. Le tribunal correctionnel de la ville l'a reconnu coupable de délit de fuite, blessures involontaires, mise en danger et conduite sans permis, rien que ça...

Et ce n'est pas tout puisque s'il évite la prison ferme, Mbaye Niang a également vu le tribunal annuler son permis, avec interdiction de le repasser pendant trois ans, et lui a attribué 12 700 euros de dommages et intérêts. L'attaquant n'est donc pas près de retoucher un volant... lui qu'il conduisait déjà sans permis depuis mai 2013.

Au cours de l'audience, Mbaye Niang (19 ans) en a pris pour son grade. "Il vous faut sortir du cocon du club", a lancé le procureur de la République Patrick Bottero, lequel a évoqué "l'immaturité" de l'attaquant appartenant au Milan AC, qui n'a pas "su maîtriser son nouveau jouet". L'avocat des onze personnes qui se sont portées partie civile a également indiqué qu'il s'était cru dans un "jeu vidéo" au moment de l'accident survenu le 2 février.

"J'ai eu un moment de folie"

Il faut dire que les détails de l'accident ont montré à quel point Mbaye Niang avait été inconscient. Vers 14h45, l'international Bleu était sorti d'un restaurant pour se rendre au centre d'entraînement de Montpellier au volant d'une Ferrari rouge qu'on lui avait prêtée et avait d'abord accroché quatre voitures, fait un tête-à-queue avant de repartir. Puis il avait slalomé entre les voitures, en touchant même certaines, brûlé un feu et terminé sa course dans un arbre. "J'ai eu un moment de folie", a plaidé le joueur, avant que son avocat ne précise... de "stupidité".

Mbaye Niang, qui échappe aux 170 heures de travaux d'intérêt général requis par le procureur, a aussi dû s'expliquer pour avoir d'abord caché la vérité. "J'ai paniqué", a-t-il justifié, après avoir d'abord assuré qu'un ami était au volant, avant d'avouer en garde à vue. Mohamed Ramadani (30 ans) a ainsi pris trois mois de prison avec sursis pour dénonciation calomnieuse après avoir affirmé être l'auteur de l'accident.

Reste à savoir si cela aura une incidence sur ses performances sur le terrain. Le joueur, déjà suspendu par la Fédération française de foot en 2012 pour une fameuse virée nocturne non autorisée, restait auparavant sur une bonne série en Ligue 1 avec trois buts marqués depuis son arrivée durant le mercato hivernal dans l'Hérault.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image