Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Mgr Michel Aupetit répond enfin aux rumeurs de liaison avec une femme : "C'est une belle personne"

Mgr Michel Aupetit répond enfin aux rumeurs de liaison avec une femme : "C'est une belle personne"
Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
14 photos
Début décembre, le pape François a accepté sa démission. Accusé d'avoir entretenu une liaison avec une femme, l'ex-archevêque de Paris Michel Aupetit a finalement commenté toute cette affaire auprès du "Parisien".

Pour la première fois, Monseigneur Michel Aupetit a commenté les rumeurs de liaison dont il fait l'objet. L'échange de mails avec une femme en 2012, révélé par Le Point en novembre, puis les récentes photos de Paris Match le montrant en pleine balade avec une femme dans la forêt de Meudon... dans un nouvel entretien accordé au Parisien du 14 décembre 2021, l'ex-archevêque de Paris tente de faire entendre sa vérité, lui dont le pape a accepté la démission le 2 décembre.

Aux rumeurs de romance avec la théologienne belge Laetitia Calmeyn, Mgr Aupetit répond sans détour : "Cela n'a rien à voir avec une relation d'amour ou une relation sexuelle. C'est une amitié. Sur le plan personnel, spirituel, nous sommes sur la même longueur d'âme, explique-t-il. C'est une belle personne, bien plus intelligente que moi, qui m'aide beaucoup pour réfléchir. Laetitia Calmeyn est d'une grande délicatesse. Je trouve ignoble qu'on la salisse."

Pour ce qui est de leur repas échangé dans un bistrot et leur balade en forêt, rapportés en images par Paris Match le 8 décembre, il ne s'agissait selon lui que de simples retrouvailles amicales. "Si vous ne pouvez plus manger avec une amie sans qu'un paparazzi vous photographie, dans quel monde vit-on ?" Avec son avocat, celui qui s'estime victime d'une "cabale" prépare d'ailleurs une plainte pour diffamation contre le magazine. "Je ne peux pas accepter que mon silence soit interprété comme un aveu de culpabilité."

En revanche, Laetitia Calmeyn n'est pas la femme avec qui il a échangé des e-mails en 2012, comme l'avait rapporté Le Point en novembre. "C'était une personne qui, comme il arrive souvent quand on est prêtre ou médecin, s'attache parce qu'elle souffre de solitude. Elle m'écrivait tous les jours. J'ai répondu à un courrier (...). Il n'y a pas eu de liaison. Une fois, cette personne a eu mal au dos. Je lui ai fait un massage pour la soulager. Je rappelle que je suis médecin."

Depuis que j'ai remis ma démission, je suis dans la paix

Comme l'a rapporté l'AFP, après avoir accepté la démission de Michel Aupetit, le pape François avait indiqué que l'archevêque ne pouvait plus gouverner car sa "réputation a été atteinte", évoquant un "manquement" au sixième commandement (Tu ne commettras pas d'adultère, NDLR), "pas total mais des petites caresses et des massages qu'il faisait à sa secrétaire". Mais pour Michel Aupetit, le pape "a un peu mélangé les éléments de l'histoire" : "Ma pauvre secrétaire n'a rien à voir avec tout cela. Je connais bien son mari et sa famille. J'ai baptisé ses petits-enfants."

Cette affaire relance le débat sur le célibat des prêtres. Comme le rappelle Le Parisien, Michel Aupetit avait ouvertement évoqué ses tiraillements au moment d'embrasser sa vie religieuse. "Depuis tout petit, j'ai toujours voulu fonder une famille. Mais je ne suis absolument pas tiraillé, commente-t-il aujourd'hui. Je ne le suis plus." Et maintenant, que va-t-il faire ? L'ex-archevêque n'en a "aucune idée précise" : "Je vais continuer à servir le Christ et mes frères. Je suis libre (...). Depuis que j'ai remis ma démission, je suis dans la paix."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image