Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Mort de Daniel Leclercq, figure emblématique du Racing club de Lens

Mort de Daniel Leclercq, figure emblématique du Racing club de Lens
Par Lise Normandie Rédactrice
Depuis sa Normandie natale, elle aspirait à une vie bien plus palpitante. Lassée du beurre, du cidre et des vaches, s'installer à Paris a changé sa vie... Se sentir plus proche et connectée de toutes ses stars préférées que presque personne, dans sa Normandie, ne connaît… À part Amandine Petit bien sûr, Miss Normandie et Miss France !
Le Racing Club de Lens a annoncé la mort de son ancien joueur et entraîneur Daniel Leclercq le 22 novembre 2019.
4 photos
Lancer le diaporama
Vendredi 22 novembre 2019, le Racing club de Lens a annoncé la mort de Daniel Leclercq, surnommé le "Druide". Joueur puis entraîneur, l'homme, décédé à l'âge de 70 ans, a marqué l'histoire du club nordiste en le menant jusqu'au titre de champion de France en 1998.

Le Racing club de Lens est en deuil. Il a perdu l'un de ses personnages forts : Daniel Leclercq.

Sur son site internet, le club nordiste évoque "une grande perte", ajoutant "#LeDruide" en référence au surnom donné à l'ancien joueur et entraîneur iconique, mort à l'âge de 70 ans. Un message a également été publié sur les réseaux sociaux pour annoncer la triste nouvelle : "C'est avec une grande tristesse que nous avons appris la perte de l'un des nôtres. Joueur, entraîneur et figure emblématique du club, Daniel Leclercq restera à jamais dans nos mémoires. C'est toute la famille sang et or qui témoigne de son soutien à ses proches."

Selon La Voix du Nord, Daniel Leclercq est décédé des suites d'une embolie pulmonaire.

Daniel Leclercq avait gagné son surnom de "Druide" pour ses qualités d'entraîneur autant que pour son physique reconnaissable à sa chevelure blanche éparse.

Homme du Nord, né à Trith-Saint-Léger, dans la banlieue de Valenciennes, Daniel Leclercq a fait toute sa carrière d'entraîneur dans cette région et dans la Belgique voisine, avec notamment un mandat comme entraîneur de Lens (1997-1999) puis comme directeur sportif du club artésien (2008-2011) et deux passages à Valenciennes (1986-1987 puis 2003-2005). Mais avant d'écumer les bancs de Bauvin, Bavay, Guesnain, Billy-Berclau, la Louviéroise (en Belgique), Valenciennes, Arleux-Fechain et enfin Douai (expérience terminée en 2017), Leclercq a connu une première carrière de joueur professionnel de bon niveau, en tant que défenseur central. Il a comptabilisé ainsi plus de 350 matches de L1 et a notamment porté les couleurs de l'Olympique de Marseille (1970-1971 puis 1972-1974), mais surtout celles de Lens (1974-1983).

Avec les "Sang et Or", Daniel Leclercq a écrit sa légende en 1998 lors d'une saison qui restera mythique pour l'ensemble des supporters du stade Bollaert. Cette année-là, juste avant le triomphe de l'équipe de France lors de la Coupe du monde en 1998 à la maison, il est arrivé à tirer la quintessence de son effectif, avec en figure de proue des joueurs comme Tony Vairelles, Guillaume Warmuz, Jean-Guy Wallemme ou encore Frédéric Déhu, Vladimir Smicer et Anto Drobnjak. Il a décroché le titre de champion de France, le seul de l'histoire de Lens, au terme d'un mano à mano formidable avec Metz, seulement devancé à la différence de but.

La même saison, Leclercq a également mené ses troupes au Stade de France, pour une finale de Coupe de France perdue contre le Paris SG de Raï.

Suite à l'annonce de sa mort, de nombreux hommages ont été publiés sur Twitter comme celui de Grégoire Morgotton, journaliste sportif de TF1, qui commente les matches avec Bixente Lizarazu. "Un des hommes les plus attachants/intègres/passionnés/compétents/bienveillants/ qu'il m'ait été donné de rencontrer", a-t-il publié.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image