Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Nabilla accusée de "vomir" Mila, menacée de mort : la star ne regrette rien et s'explique

28 photos
Lancer le diaporama
Patrick Cohen fustige la réaction de Nabilla à propos de l'affaire "Mila", cette adolescente qui avait tenu des propos virulents envers l'islam en vidéo devenue virale.
En janvier 2020, Mila, une jeune adolescente de 16 ans, qualifiait l'islam de "religion de merde", entre autres. Des propos qui ont blessé les musulmans, mais aussi Nabilla. La starlette de 27 ans avait réagi sur Twitter. Et dix mois plus tard, en ce mois d'octobre 2020, elle est appelée à s'expliquer sur son message...

Nabilla se retrouve malgré elle mêlée à une nouvelle polémique. En janvier 2020, la jeune Mila tenait des propos virulents envers l'islam. "Je déteste la religion, lançait l'adolescente de 16 ans sur les réseaux sociaux. Le Coran, il n'y a que de la haine là-dedans, l'islam c'est de la merde. Votre Dieu, je lui mets un doigt dans le trou du cul, merci, au revoir." À l'époque, Nabilla avait réagi sur Twitter, balançant des emojis qui vomissent. Son tweet fait, bien des mois plus tard, réagir le journaliste Patrick Cohen. Mais l'ancienne starlette de télé-réalité ne compte pas se laisser faire !

C'est sur le plateau de C à vous (France 5) lundi 19 octobre 2020 que Patrick Cohen s'en est pris à Nabilla. Rappelant que Mila est menacée de mort et de viol depuis la diffusion de sa vidéo polémique, le journaliste a pointé du doigt ceux qui l'ont "dénoncée sur les plateaux télé" mais aussi la maman du petit Milann (1 an) qui l'a "vomie dans un tweet". Un coup de gueule qui a fait le tour de la Toile... et qui est arrivé aux oreilles de Nabilla.

"Chers journalistes et détracteurs , je n'ai pas vomi sur cette jeune femme mais sur ses propos qui m'ont énormément blessée, moi, mais aussi les musulmans du monde entier. Respectons les croyances des autres, sans porter aucun jugement de valeur. Condamnons tout acte extrémiste !", écrit la jolie brune de 28 ans sur Twitter ce vendredi 23 octobre 2020.

Nabilla, écoeurée et blessée : "Je ne regrette pas mais je pardonne"

Le même jour, l'épouse de Thomas Vergara s'est saisie de son compte Snapchat avant d'expliquer un peu mieux son point de vue. "Je ne regrette pas ce tweet, déclare d'abord Nabilla. Les propos de cette jeune femme sont à vomir. Je ne la connais pas, je ne la critique pas, je parle uniquement des propos qu'elle a tenus. Ces propos m'ont énormément blessée moi et les musulmans du monde entier." Et de poursuivre : "Je suis issue d'une famille musulmane. Mon père est musulman, ma grand-mère et mon grand-père sont musulmans, ma mère est chrétienne. Je respecte les deux religions. Ma maman n'a jamais dénigré les musulmans, pourtant elle est chrétienne. Mon papa musulman n'a jamais dénigré ni les chrétiens ni les juifs ni aucune autre religion."

Nabilla, qui préfère garder ses croyances secrètes, tape du poing sur la table : "On est en France, dans un pays laïc. On ne critique pas les religions des autres. Qu'on soit juif, bouddhiste, chrétien, musulman, qu'on croit aux fleurs, qu'on ne croit pas en dieu du tout, on ne critique pas les croyances des autres. On laisse les gens libres, ils ont le droit de croire en ce qu'ils veulent."

Enfin, si elle a confié ne pas regretter son tweet, la belle assure qu'elle "pardonne sans souci" à la jeune Mila. "Je ne la connais pas, c'est peut-être quelqu'un de très bien. Peut-être qu'elle a dérapé, qu'elle ne voulait pas dire ça, lance-t-elle. Elle est assez jeune." Fin du débat !

"Chers journalistes et détracteurs , je n'ai pas vomi sur cette jeune femme mais sur ses propos qui m'ont énormément blessée, moi, mais aussi les musulmans du monde entier. Respectons les croyances des autres, sans porter aucun jugement de valeur. Condamnons tout acte extrémiste !", écrit la jolie brune de 28 ans sur Twitter ce vendredi 23 octobre 2020.

Nabilla, écoeurée et blessée : "Je ne regrette pas mais je pardonne"

Le même jour, l'épouse de Thomas Vergara s'est saisie de son compte Snapchat avant d'expliquer un peu mieux son point de vue. "Je ne regrette pas ce tweet, déclare d'abord Nabilla. Les propos de cette jeune femme sont à vomir. Je ne la connais pas, je ne la critique pas, je parle uniquement des propos qu'elle a tenu. Ces propos m'ont énormément blessée moi et les musulmans du monde entier." Et de poursuivre : "Je suis issue d'une famille musulmane. Mon père est musulman, ma grand-mère et mon grand-père sont musulmans, ma mère est chrétienne. Je respecte les deux religions. Ma maman n'a jamais dénigré les musulmans, pourtant elle est chrétienne. Mon papa musulman n'a jamais dénigré ni les chrétiens ni les juifs ni aucune autre religion."

Nabilla, qui préfère garder ses croyances secrètes, tape du poing sur la table : "On est en France, dans un pays laïc. On ne critique pas les religions des autres. Qu'on soit juif, bouddhiste, chrétien, musulman, qu'on croit aux fleurs, qu'on ne croit pas en dieu du tout, on ne critique pas les croyances des autres. On laisse les gens libres, ils ont le droit de croire en ce qu'ils veulent."

Enfin, si elle a confié ne pas regretté son tweet, la belle assure qu'elle "pardonne sans souci" à la jeune Mila. "Je ne la connais pas, c'est peut-être quelqu'un de très bien. Peut-être qu'elle a dérapé, qu'elle ne voulait pas dire ça, lance-t-elle. Elle est assez jeune." Fin du débat !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image