Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Oscar Sisto (Star Academy) emprisonné et torturé : "J'en fait encore des cauchemars"

12 photos
Lancer le diaporama
Invité sur Non Stop People le 1er février, l'ancien professeur de théâtre de la "Star Academy", Oscar Sisto, s'est confié sur la période durant laquelle il a été emprisonné et torturé en Argentine.

Oscar Sisto a été révélé au grand public en 2002 lors de la saison 2 de la Star Academy, remportée par Nolwenn Leroy. Si les téléspectateurs connaissent ses talents de formateur, ils en savent peu sur son ancienne vie en Argentine, où il est né. Le 1er février, l'homme de 63 ans en a donc dit plus lors de son passage dans l'émission d'Evelyne Thomas sur Non Stop People. Et certaines de ses confidences font froid dans le dos.

Oscar Sisto s'est très vite passionné pour le théâtre. Mais, avant d'évoluer dans ce milieu, il a fait des études d'architecture. Et, alors qu'il n'avait que 18 ans, cela lui a valu de vivre de terribles instants. Il a en effet été torturé et emprisonné. "J'étais à la fac d'architecture et c'était déjà une raison valable pour être torturé, emprisonné parce que ce sont des gens qui pensent (...) J'y pense très souvent. Je fais encore des cauchemars quarante ans plus tard. On devait enterrer des livres, des disques...", a-t-il tout d'abord expliqué après que la présentatrice a rappelé qu'à l'époque, le pays était sous la dictature de Jorge Rafael Videla Redondo, qui dirigeait le pays après un coup d'Etat militaire et la destitution d'Isabel Martínez de Perón.

Oscar Sisto reconnait qu'il a "été un peu secoué" lors de son emprisonnement qui a duré "pas longtemps". "Je n'ai pas été à Alcatraz non plus. Mais vous n'êtes pas sûr de pouvoir sortir vivant de là", a-t-il poursuivi. Fort heureusement, il s'en est sorti. Il a ensuite dû se reconstruire et a mis des années à en parler à ses parents.

A l'âge de 20 ans, il a réussi à quitter l'Argentine pour la France, alors qu'il était "fiché par la police". Mais il a été contraint de laisser sa famille derrière lui. "Je ne les ai pas vus pendant sept ans", a-t-il déclaré. Une période "très difficile" sur laquelle il est revenu avec émotion.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image