Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Patrick Bruel trop paternaliste avec Amanda Sthers ? Elle raconte avec humour

12 photos
Lancer le diaporama
Patrick Bruel et Amanda Sthers dans "Vivement dimanche" sur France 2, le 6 janvier 2019.
S'ils avaient déjà collaboré pour des chansons, Amanda Sthers et Patrick Bruel ont pour la première fois marié leurs talents pour un film, "Holy Lands", en salles le 16 janvier. De passage chez Michel Drucker, la réalisatrice de 40 ans a confié une amusante anecdote de tournage.

Pour la première fois réunis sur le canapé de Michel Drucker ce 6 janvier 2019, Patrick Bruel et Amanda Sthers étaient les invités de Vivement dimanche sur France 2. Le chanteur est à l'affiche du film Holy Lands, réalisé par son ex-épouse à partir du roman qu'elle avait écrit en 2011, Les Terres saintes. Un long métrage qui sortira en salles françaises le 16 janvier prochain.

"J'ai un rôle secondaire dans ce film, mais c'est un très beau rôle, a commenté l'interprète de Tout recommencer. C'est un film magnifique, non seulement je suis fier d'être dedans, mais aussi fier qu'Amanda ait pu porter à l'écran son roman et fier de la manière dont elle l'a fait." À la question de savoir s'il a été facile de diriger le père de ses garçons, Oscar (15 ans) et Léon (13 ans), Amanda Sthers n'a pas hésité à dévoiler son côté paternaliste, même s'ils ont divorcé il y a plus de onze ans.

"Il me voit toujours avec des yeux... Quand il m'a connue, j'étais une très jeune fille, j'avais 23 ans, et même si aujourd'hui, avec bonheur, il vient parler de mon film, il a toujours des questions... il me demande si j'ai bien mis le bon objectif, la bonne focale, et j'ai l'impression que je fais mon premier court métrage. Donc ça faisait rire toute mon équipe", a expliqué l'auteure, non sans humour. Mais en entendant cette anecdote, Patrick Bruel a laissé échapper une légère grimace en protestant : "C'est pas vrai !" Une petite chamaillerie qui n'a pas manqué de faire rire l'ensemble du plateau.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel