Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
#JeSuisProf

Pékin Express 5 : Sabine et Stéphanie vraiment éliminées, une balise infernale... et de nombreuses crises de nerfs !

Nouvel épisode de Pékin Express avec une belle dose de "nervous breakdown" et de culture. Oui, du culture : les émissions de télé réalité permettent aussi d'accroître sa culture générale. Parfois...
Cette nouvelle aventure, dernière étape au Chili, reprend avec sept binômes puisque Sabine et Stéphanie (qui sont revenues après l'abandon de la malchanceuse Anne-Marie et Chloé) ont échappé à l'élimination la semaine dernière. Mais si elles ont été sauvées in extremis, elles vont le payer aujourd'hui avec un handicap...

Résumé

20ème jour : Les binômes partent de La Serena pour atteindre Viña del mar. La première équipe qui y arrive accédera directement à la prochaine étape et pourra surtout faire un séjour sur la célèbre Ile de Pâques. Pour en bénéficier, le challenge consiste à faire la course en auto-stop pour apporter un petit moaï de 15 cm jusqu'au grand moaï de Vina del mar (il n'y en a que trois en dehors de l'Ile de Pâques) : toutes leurs équipes ont leur petite statue sauf... Sabine et Stéphanie. Stéphane Rotenberg leur apprend que leur handicap est... un moaï de 1,50m ! Légèrement encombrant mais, heureusement, pas lourd. Outre cette histoire de moaï, tous les binômes vont devoir gérer la balise infernale : une balise qui sonne en permanence pour leur signaler qu'il faut descendre de voiture ou y remonter. Une balise qui met leurs nerfs à rude épreuve ! Le problème avec cet engin, c'est qu'il peut se passer 5 mn... ou une heure entre deux sonneries : un temps pendant lequel il faut convaincre le chauffeur de rester au risque de devoir trouver une autre voiture en stop. Pour convaincre leur conducteur, Hoang & Quyen ont une technique bien particulière... la danse !

Jessica et Frédéric sont ravis : leur chauffeur, une chef d'entreprise de 200 personnes, se prend au jeu et décide de les emmener jusqu'au bout de l'aventure à Santiago... quitte à ne pas aller au travail ! Comme le dit Jessica : "On a le cul bordé de nouilles". Spaghettis ou macaronis, qu'importe : ces nouilles leur permettent d'arriver premiers en ville et de s'envoler pour l'île de Pâques. Cécilia et Mathieu, qui les suivaient de près, sont anéantis d'avoir perdu ce privilège... et Mathieu craque. Et le bad day n'est pas fini puisqu'au moment où les candidats doivent trouver un logement, Cécilia et Mathieu n'arrivent pas à faire preuve de suffisamment de sympathie pour bénéficier de l'hospitalité locale : ils sont obligés de dormir dans un jardin public (voir vidéo).

21ème jour : Le lendemain, la course se poursuit pour accéder à l'épreuve d'immunité pendant que Jessica et Frédéric savourent l'Ile de Pâques au point de se faire faire un tatouage (voir vidéo). Ce sont finalement Cécilia & Mathieu et Hoang & Quyen qui participent à l'épreuve qui mêle culture (apprendre un poème de Pablo Neruda) et endurance (courir) : Cécilia et Mathieu remportent l'immunité prouvant qu'ils ne sont pas que sportifs, ils sont aussi studieux.

Après cette épreuve, la course reprend jusqu'à la fin de la journée et Mathieu veut aller le plus loin possible (alors qu'il a l'immunité). Résultat, quand la balise sonne, ils se retrouvent au milieu de nulle part, encore contraints de dormir dehors... La terrifiante Hulk ou plutôt Cécilia est hors d'elle ! De leur côté, Fabrice et Nicolas sont déprimés car ils n'ont pas de voiture : heureusement, ils peuvent compter sur le soutien de Sabine et Stéphanie....

22ème jour : Arrivée à Santiago et annonce du classement. Sabine et Stéphanie qui avaient soutenu le couple gay belge la veille doivent le regretter car finalement... ce sont elles qui arrivent dernières (pour la troisième fois) et qui sont éliminées (pour de bon cette fois) ! Solange et Hervé, les courageux papy et mamie, arrivent premiers. Prochain pays à visiter : l'Argentine.

Les moments forts

On a été touché... par la petite crise de nerfs de Mathieu, écoeuré d'avoir raté le privilège de vivre quelques heures sur l'Ile de Pâques. On l'a vu pleurer, annonçant son envie de quitter le jeu avec "On gagne rien là, putain mes couilles". Sacré désarroi... (voir vidéo)

On a été amusé... par la technique de Hoang et Quyen pour convaincre leur chauffeur de les attendre : danser ! Bon, ils n'égalent pas encore Kamel Ouali mais il y a du potentiel... (voir vidéo)

On a adoré... cette nouvelle balise infernale !Surtout que les candidats ont rapidement craqué !

On a souri... devant le handicap de Sabine et Stéphanie : un moaï de 1,50m... fallait y penser !

On a éprouvé de la compassion... pour Cécilia et Mathieu qui ont été obligés de dormir dans un jardin public, faute de logement.

On a été émerveillé... par l'Ile de Pâque et ses moaïs. Dépaysement assuré !

Audience en hausse !

Bonne nouvelle pour Pékin Express ! L'émission gagne 400 000 téléspectateurs par rapport à la semaine dernière : hier soir, vous étiez 3,9 millions devant votre poste pour assister à l'élimination de Stéphanie & Sabrina soit 16 % de part de marché (1,3 point de pourcentage de plus que la semaine dernière) et 21,6 % de PDM pour les ménagères de moins de 50 ans. Cette hausse d'audience est notamment imputable à la baisse d'audience des rediffusions Dr House sur TF1 qui n'ont enregistré "que" 5,9 millions (contre 7 à 8 millions lorsque les épisodes sont inédits).

Phrase de la semaine est...

Et la phrase de la semaine revient à Jessica qui nous a gratifié d'un charmant : "On a le cul bordé de nouilles". Une expression banale, certes, mais qui prête à sourire quand on imagine la scène...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image