Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Pékin Express : Des candidats impossibles à localiser, une vraie angoisse

18 photos
Lancer le diaporama
Stéphane Rotenberg fait des confidences sur le tournage de "Pékin Express 2019" à "Purepeople.com"
Les moyens techniques pour assurer les candidats de "Pékin Express" ont beaucoup évolué. Stéphane Rotenberg s'est rappelé pour "Purepeople.com" les premières saisons de l'émission où personne ne savait où se trouvaient les candidats !

Assurer la sécurité des candidats de Pékin Express 2019 est la priorité de la production. Si celle-ci n'a pas hésité à recruter des gardes du corps pour le tournage de cette édition tournée au Guatemala, au Costa Rica et en Colombie et à munir les participants de trackers, cela n'a pas toujours été le cas. Comme l'explique Stéphane Rotenberg, lors de la première édition du jeu de M6, tournée en Russie, en Mongolie et en Chine, la technologie ne permettait pas de suivre les candidats de près, ce qui n'était pas très rassurant.

En 2006, lors du tournage de La Route du Transsibérien, rien ne permettait de géolocaliser les binômes. "Lors de la première étape, lorsque je suis sur la place Rouge à Moscou et que j'attends les candidats, je ne sais pas s'ils vont tous arriver. Je n'ai pas entendu parler d'eux pendant trois jours. Je ne savais pas où étaient les candidats ni où étaient les cameramen, je ne savais rien. On avait des assistants aux quatre coins de la place Rouge qui avaient un talkie-walkie et me prévenaient quand un binôme arrivait. Ça paraît fou de dire ça aujourd'hui. Et quand on a fait la finale à Pékin, c'était pareil."

Aujourd'hui, "tout a changé", ce qui est rassurant pour tout le monde, mais aussi plus confortable pour le présentateur de Top Chef. "Les candidats ont des trackers. On sait où ils sont et à quelle vitesse ils vont, ce qui est extrêmement sécurisant pour nous. Pendant plusieurs saisons de Pékin Express, je passais du temps à attendre avec mon drapeau sans savoir à quelle heure ils allaient arriver, alors que maintenant, je sais quasiment à la minute près l'heure à laquelle ils arrivent. Je peux donc être tranquillement à l'ombre et me précipiter sur mon drapeau quand ils arrivent", raconte-t-il.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image