Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Princesse Haya de Jordanie : Son ex-mari l'émir de Dubaï coupable d'enlèvement

Princesse Haya de Jordanie : Son ex-mari l'émir de Dubaï coupable d'enlèvement
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
La princesse Haya Bint Al Hussein (Haya de Jordanie) et son mari le cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, émir de Dubaï, le 31 juillet 2013 lors des courses à Chichester, en Angleterre.
14 photos
Lancer le diaporama
La princesse Haya Bint Al Hussein (Haya de Jordanie) et son mari le cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, émir de Dubaï, le 31 juillet 2013 lors des courses à Chichester, en Angleterre.
Nouveau rebondissement autour de l'émir de Dubaï, Mohammed ben Rached al-Maktoum. La justice londonienne vient de le reconnaître coupable d'avoir commandité l'enlèvement de ses deux filles.

L'émir de Dubaï, Mohammed ben Rached al-Maktoum (70 ans), a été jugé jeudi 5 mars 2020 par la justice britannique. Il a été reconnu coupable d'avoir commandité et orchestré l'enlèvement de deux de ses filles et "intimidé" l'une de ses épouses – la princesse Haya de Jordanie –, au point de la forcer à fuir pour le Royaume-Uni.

Le juge en charge de l'affaire a donc estimé que l'émir était bien coupable d'avoir mené l'enlèvement de ses filles Shamsa (18 ans) et Latifa (32 ans). La première avait tenté de fuir son père en 2000 alors qu'elle était en vacances en Angleterre avant d'être retrouvée après deux mois, "droguée", ramenée à Dubaï (par hélicoptère, puis par avion) et "enfermée", selon l'AFP. Un enlèvement qui s'était produit à Cambridge et avait été rendu possible grâce à "deux injections et à une poignée de comprimés".

La seconde avait annoncé, en 2018 dans une vidéo YouTube, vouloir elle aussi fuir son pays. Elle assurait avoir été "torturée" et "emprisonnée pendant trois ans" par son père après une première tentative d'évasion (à bord d'un voilier arraisonné par la marine indienne), alors qu'elle n'était qu'adolescente en 2002. Le gouvernement à Dubaï avait fini par confirmer que la princesse avait été "ramenée" auprès de sa famille et qu'elle allait "bien".

Le juge a aussi statué dans la guerre qui oppose Mohammed ben Rached al-Maktoum à son ex-femme Haya de Jordanie (demi-soeur du roi de Jordanie Abdallah II). Cette dernière, âgée de 45 ans et cavalière de niveau olympique, a gagné le Royaume-Uni à l'été 2019 avec leurs deux enfants de 8 et 12 ans. Le juge a estimé que l'émir avait "agi, à partir de fin 2018, d'une manière visant à l'intimider et à l'effrayer". De quoi justifier la présence de la princesse sur le territoire britannique. Elle réclame également au juge des Affaires familiales de la Haute Cour de justice de Londres à bénéficier d'une mesure de protection contre un mariage forcé qui pourrait concerner l'un des enfants du couple. Elle a aussi demandé une mesure de protection contre des brutalités et la garde de ses enfants.

De son côté, Mohammed ben Rached al-Maktoum avait saisi la Cour suprême pour réclamer la confidentialité de cette affaire, mais le tribunal a refusé d'examiner son recours. Il réclame, de son côté, le retour de ses enfants aux Émirats arabes unis.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image