Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

R. Kelly brise le silence : des larmes, des cris... Une défense surréaliste

R. Kelly brise le silence : des larmes, des cris... Une défense surréaliste
R. Kelly interviewé par Gayle King pour CBS - mars 2019. Le chanteur se défend d'être un prédateur sexuel dans cette première interview depuis la diffusion d'un documentaire à charge et de nouvelles poursuites en justice.
9 photos
Lancer le diaporama
R. Kelly interviewé par Gayle King pour CBS - mars 2019. Le chanteur se défend d'être un prédateur sexuel dans cette première interview depuis la diffusion d'un documentaire à charge et de nouvelles poursuites en justice.
Pour CBS, R. Kelly brise le silence. Le chanteur se défend d'être un prédateur sexuel dans cette première interview surréaliste depuis la diffusion d'un documentaire à charge et de nouvelles poursuites en justice.

R. Kelly est de nouveau poursuivi pour agressions sexuelles graves sur mineures. Ce mercredi 6 mars 2019, la journaliste Gayle King a dévoilé dans la matinale de CBS l'interview qu'elle a conduite du chanteur de 52 ans, la première depuis la diffusion en janvier du documentaire choc Surviving R. Kelly.

Il y a eu des cris et des larmes. Il s'est levé de sa chaise puis a demandé à prendre un instant, mais ne s'est pas arrêté de parler. Il a pointé du doigt la caméra en éructant. R. Kelly a tout nié en bloc, dénoncé une machination et s'est demandé comment il pourrait bien vivre avec un coeur aussi grand que le sien. Face à lui, Gayle King est restée impassible, l'incarnation de la sérénité, lâchant parfois le prénom de son invité pour le contenir : "Robert... Robert... Vous jouez la carte de la victime, là."

Arrêtez de jouer ! Arrêtez ! Je n'ai pas fait tout ça. Ce n'est pas moi. Je me bats pour ma vie. Vous me tuez avec cette merde.

En plateau pour présenter cette interview, Gayle King reconnaît qu'elle ne s'attendait absolument pas à ce que le chanteur prenne la parole si tôt dans cette affaire. Elle a été servie.

R. Kelly se défend jusqu'au ridicule : "J'ai été assassiné. J'ai été enterré vivant. Mais je suis en vie." R. Kelly se dit persécuté et accuse les réseaux sociaux d'être responsable de sa disgrâce : "On peut lancer une rumeur sur un mec comme moi en appuyant sur un bouton de son téléphone et c'est ce qu'on m'a fait. Vous pouvez dire 'R. Kelly m'a fait ça' et si vous obtenez assez d'attention, vous pouvez écrire un livre ou obtenir votre propre émission de télé réalité. Alors toutes les filles avec qui j'ai eu une histoire par le passé et avec lesquelles ça n'a pas marché peuvent faire la même chose ?"

R. Kelly en appelle au "sens commun" des téléspectateurs, qu'il invite à ne plus lire la presse en ligne. Il nie en bloc avoir couché avec des mineures de moins de 17 ans et avoir séquestré des jeunes femmes dans son sous-sol. C'est à ce moment-là qu'il s'emporte, hurle face à la caméra, se lève et pleure : "Arrêtez de jouer ! Arrêtez ! Je n'ai pas fait tout ça. Ce n'est pas moi. Je me bats pour ma vie. Vous me tuez avec cette merde. Je vous ai donné 30 années de ma carrière ! 30 ans ! Est-ce que vous essayez tous de me tuer ? Vous me tuez !" Depuis la diffusion du documentaire, les stars ont tourné le dos à l'artiste et sa maison de disques a rompu son contrat.

L'autre sujet abordé dans cette interview, c'est le cas de Joycelyn Savage (23 ans) et Azriel Clary (21 ans). Ce sont deux jeunes femmes qu'il a rencontrées lors de ses concerts. Elles avaient alors 19 et 17 ans. Dans Surviving R. Kelly, leurs parents expliquent ne plus avoir de nouvelles, que le chanteur leur a lavé le cerveau. L'intéressé nie avoir eu des relations sexuelles avec Azriel quand elle était encore mineure. En revanche, il confirme qu'elles sont aujourd'hui ses "petites amies" et qu'il les aime.

Devant le jeune âge de ces "deux petites amies", Gayle King pousse le chanteur dans ses retranchements. Est-ce qu'il aime les femmes beaucoup plus jeunes que lui ? "Je ne regarde pas particulièrement plus jeune que moi, répond R. Kelly. Je regarde si c'est légal ou non (...) Je suis un homme mûr qui aime TOUTES les femmes." Très bizarrement, le chanteur accuse les parents d'Azriel Clary de lui avoir "vendu" leur fille : selon lui, il devait payer pour avoir le droit de la voir, ce que les intéressés ont démenti dans la foulée par le biais de leur avocat.

Vendredi 7 mars, CBS diffusera la suite de cette interview ainsi qu'une interview de Joycelyn Savage et Azriel Clary. Rappelons que R. Kelly a été inculpé en février. Sur dix chefs d'inculpation, neuf impliquent des agressions sexuelles sur des mineures de 13 à 16 ans. Quatre jeunes femmes accusent le chanteur. Les faits dénoncés se seraient déroulés entre 1998 et 2010. L'affaire repose notamment sur une VHS montrant Kelly en train de violer une jeune fille de 14 ans à son domicile dans les années 1990. Selon le New York Times, deux autres procédures sont en cours dans l'Etat de New York et en Géorgie.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image