Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Scandale autour de Peter Garrett, ex-Midnight Oil et ministre en exercice : 4 morts et 39 incendies dont il doit répondre...

Si Midnight Oil a offert, fin 2009, son tube Beds are burning à la campagne Tck, tck, tck à laquelle ont contribué de nombreuses stars internationales en marge du (stérile) sommet de Copenhague, le groupe, lui, était en panne sèche depuis 2002 et le départ du charismatique Peter Garrett.

Garrett avait alors décidé de se consacrer pleinement à ses activités et engagements, pro-environnementaux et politiques notamment, et Midnight Oil ne devait plus apparaître qu'à des occasions exceptionnelles - pour WaveAid après le tsunami ou pour Sound Relief en mars 2009, par exemple.

Récipiendaire en 2000 de l'Australian Humanitarian Foundation Award, Garrett fut décoré en 2003 de l'ordre d'Australie pour ses efforts en matière d'environnement et de musique, un an avant de rejoindre le parti travailliste australien.

A retourner sa veste sous couvert de se faire "un bon équipier" au sein du parti, il s'est rapidement attiré de nouvelles inimitiés... mais rien comparé à ce qu'il vit actuellement. L'ancien leader de Midnight Oil, qui est devenu le 3 décembre 2007 le 21e Ministre de l'Environnement, de l'Heritage et des Arts, est au centre d'une immense polémique concernant le grand plan écologique national mis en place par le gouvernement, responsable de quatre morts par électrocution et de 93 incendies de maisons à travers le pays depuis son lancement en juillet 2008.

Face à de tels dégâts, Garrett, 56 ans, avait dû annoncer, le 19 février dernier, l'arrêt du programme, qui prévoyait notamment l'isolation de 3 millions de foyers d'ici à 2011 (à ce jour, un million de foyers ont bénéficié de l'opération), leur octroyant une prime. Le 26 février, le Premier ministre Kevin Rudd réduisait son champ d'action à la protection de l'environnement.

"Evidemment que je suis déçu de la décision du Premier ministre, a réagi l'incriminé dans un programme de la chaîne ABC, mais je suis d'accord pour dire qu'il y avait des problèmes dans la mise en place de ce programme. A tout moment, j'ai eu à coeur de m'assurer que j'agissais en fonction des conseils que je recevais, mais également que le programme pouvait être mis en oeuvre en toute sécurité, raison pour laquelle je l'ai suspendu. Je n'ai jamais envisagé de démissionner : je sais quel est mon rôle et celui que je veux jouer".

Aujourd'hui, ses détracteurs estiment qu'il a été pris en flagrant délit d'incompétence et réclament sa démission. Ils dénoncent le lancement "dans la précipitation" du HIP (Home Insulation Program), qui avait déjà connu des heurts : en novembre, Garrett avait dû intervenir en raison d'installations dangereuses portant sur 49 000 foyers. Le nombre de foyers potentiellement non sécurisés s'éleverait désormais à 160 000, liés à l'utilisation de matériaux peu sûrs et au recours à des installateurs douteux. Surtout, l'opposition libérale stigmatise le fait que l'ex-rockeur devenu ministre n'ait pas pris connaissance d'un rapport rendu en avril 2009 qui était un véritable signal d'alerte.

Outre la tragédie humaine et la décrédibilisation politique, ce scandale se conjugue avec un gouffre financier. Alors que l'Etat australien a déjà mis sur la table 1,5 milliard d'euros, le contribuable en sera pour quelque 40 millions d'euros supplémentaires rien que pour contrôler les installations sur les foyers en cause. Et Garrett a promis de relancer le programme, une fois révisé.

G.J.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel