Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Sergio Leone et Robert de Niro de nouveau réunis au cinéma !

Robert de Niro et Sergio Leone, en 1984.
18 photos
Lancer le diaporama
Robert de Niro et Sergio Leone, en 1984.

S'il existe un cinéaste majeur à placer sans l'ombre d'une hésitation au firmament des plus grands artistes du septième art (en compagnie de noms comme Stanley Kubrick, Orson Welles, Alfred Hitchcock, François Truffaut ou Terrence Malick), c'est bien le grand Sergio Leone.

A l'instar du réalisateur de 2001 l'odyssée de l'espace, en très peu de films (il a réalisé sept longs métrages), le cinéaste italo-américain, mort prématurément à 60 ans, aura laissé une empreinte indélébile dans l'histoire du cinéma.

Après s'être fait la main en tant qu'assistant sur des dizaines de projets, et en co-réalisant des péplums avec de grands noms (comme Robert Aldrich avec qui il travailla sur Sodome et Gomorrhe) puis en réalisant lui-même (Le colosse de Rhodes), le jeune Sergio, qui se fait encore appeler Bob Robertson (afin de percer aux États-Unis), réalise en 1964 Pour une poignée de dollars, le remake d'un film d'Akira Kurosawa, avec l'icônique Clint Eastwood devant la caméra et la musique d'Ennio Morricone. Sergio Leone a 35 ans et le monde à ses pieds.

Suivent de grands chefs-d'oeuvres du western spaghetti, comme Et pour quelques dollars de plus et Le bon, la brute et le truand (avec Clint Eastwood, Lee Van Cleef et Eli Wallach), qui clôt superbement la première trilogie (ou période du cinéaste).

En 1968, il entame sa deuxième trilogie. Avec Il était une fois dans l'Ouest (avec Claudia Cardinale, Henry Fonda, Charles Bronson et Jason Robards), film sur la fin de la conquête de l'Ouest et par la même, d'une certaine idée du rêve, Leone tire enfin un trait sur ce genre qui a fait sa gloire en signant le western ultime.

Trois ans plus tard, en 1971, Sergio Leone signe Il était une fois la révolution, avec Rod Steiger et James Coburn.
Il faudra par la suite patienter treize ans avant de voir le dernier chapitre de cette trilogie. La dernière pièce de cette période. Et l'ultime film de son auteur. Mais ça valait le coup d'attendre.
Il était une fois en Amérique est tout simplement le chef-d'oeuvre absolu de son auteur, celui d'une vie. Des thématiques universels pour un long métrage qui touche, bouleverse et fait évoluer à chacune de ses visions.
Démarré dès 1972 avec, envisagés dans les rôles principaux, Steve McQueen, Paul Newman et James Cagney, le film ne se tournera qu'une dizaine d'années plus tard avec Robert de Niro, James Woods et Treat Williams.

L'histoire : Il était une fois deux truands juifs, Max et Noodles, liés par un pacte d'éternelle amitié. Débutant au début du siècle par de fructueux trafics dans le ghetto de New York, ils voient leurs chemins se séparer, lorsque Noodles se retrouve durant quelques années derrière les barreaux, puis se recouper en pleine période de prohibition, dans les années vingt. Jusqu'au jour où la trahison les sépare à nouveau.

Si Sergion Leone meurt le 30 avril 1989, à l'âge de 60 ans, son oeuvre persiste et elle aura de nouveau les honneurs, à l'heure où tous les yeux seront tournés vers la Croisette et le Festival de Cannes.
En effet, alors que Robert de Niro présidera cette nouvelle édition, Il était une fois en Amérique (voir des extraits ci-dessus) aura droit à deux journées d'avant-premières exceptionnelles les vendredi 13 et samedi 14 mai 2011, et ressortira dans toutes les salles françaises le mois suivant, le 22 juin 2011.

Alors, même si vous n'êtes pas sur la Croisette (où le film sera également présenté officiellement, après l'avoir été en 1984), vous pouvez découvrir ou revoir ce chef-d'oeuvre absolu près de chez vous. C'est rare par les temps qui courent, alors allez-y !

Adam Ikx

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel