Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Shah Rukh Khan : La superstar de Bollywood détenue à l'aéroport de Los Angeles

C'est la troisième fois que cela arrive à l'iconique comédien indien.

En Inde et pour tous les amateurs de films estampillés Bollywood du monde entier, Shah Rukh Khan est une superstar. Mais à l'aéroport de Los Angeles, il s'est retrouvé dans une situation peu glorieuse : être détenu par les autorités américaines le 12 août. Un incident que l'acteur a relaté avec humour, mais qui a enflammé les réseaux sociaux, notamment en Inde.

C'est ainsi que le héros de Devdas a écrit sur Twitter, suivi par plus de vingt millions de followers : "Je comprends parfaitement et je respecte la sécurité au regard du contexte dans lequel on vit, mais être détenu par les services d'immigration américains à chaque fois est vraiment, vraiment pénible." Il ajoutera en plaisantant : "Le bon côté, c'est que lorsque j'attendais j'ai attrapé de super Pokémons." C'est la troisième fois que ce comédien est interpellé à son arrivée sur le sol américain.

L'ambassadeur américain Richard R. Verma en Inde a présenté ses excuses pour ce nouveau placement en rétention. Il a affirmé que les autorités américaines feraient en sorte que ça ne se reproduise plus.

Ironie du sort, lorsqu'il est arrêté pour la première fois à l'aéroport de Newark dans le New Jersey en 2009, il devait faire la promotion aux Etats-Unis du long métrage My Name is Khan qui relate les difficultés d'un Indien de confession musulmane émigré aux États-Unis, confronté à l'islamophobie après les attentats du 11 septembre 2001.

Bande-annonce du film My Name is Khan (2010)

Cependant, Shah Rukh Khan a souhaité montrer qu'il ne voulait pas se sentir au-dessus des lois et a suivi les consignes. Ainsi, quand l'assistante du secrétaire d'Etat pour l'Asie centrale et du Sud s'est excusée, il lui a répondu qu'il ne voulait pas avoir un traitement de faveur mais trouvait la situation désagréable. Un ton mesuré qui contraste avec celui de certains de ses fans, outrés par ce qu'il a subi et s'insurgeant contre ce qui ressemble pour eux à un délit de faciès et de patronyme.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image