Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Sonia Rolland, Aïssa Maïga : Réponse à Mango et manif' contre le 'Style Esclave'

Sonia Rolland, Aïssa Maïga : Réponse à Mango et manif' contre le 'Style Esclave'
Par Sandra Ratesson Chef de rubrique médias
A bientôt 38 ans, Sandra Ratesson en a vu défiler des émissions de télévision, des animateurs et des candidats de télé-réalité. Membre de la génération Club Dorothée, elle a vu l’apparition mais aussi l’extinction de nombreux programmes. La scène du rapprochement physique entre Loana et Jean-Edouard dans la piscine de Loft Story, elle l’a vu en direct grâce à un abonnement ADSL d’époque.

Le 3 mars dernier, Sonia Rolland, Aïssa Maïga et Rokhaya Diallo – chroniqueuse à La Matinale de Canal+ – sont montées au créneau et ont lancé une pétition contre Mango qui commercialisait sur son site un bijou appelé Collier Style Esclave. Si le terme esclave a soulevé la polémique, les deux comédiennes et l'éditorialiste ont évoqué de façon plus large le secteur de la mode qui, comme elle le souligne, "banalise des tragédies qui ont traversé l'histoire de l'humanité et qui frappent encore aujourd'hui des millions d'êtres humains dans la monde". Une mobilisation qui a été entendue par Mango qui a immédiatement supprimé le terme "Esclave" du descriptif produit, sans pour autant retirer ce dernier de la vente comme le souhaitaient les trois protagonistes. Dans son communiqué de presse, la marque espagnole a tout de même tenu à justifier l'utilisation du terme polémique en précisant qu'il s'agissait d'une erreur de traduction puisqu'en espagnol "le terme Esclava désigne une certaine forme de bracelet."

Satisfaites de la réactivité de Mango, magnifiquement représentée par la sublime Miranda Kerr, Sonia Rolland, Aïssa Maïga et Rokhaya Diallo ont tout de même souhaité répondre par voie de presse. Prenant acte des excuses de la marque, qu'elles jugent tout de même "discrètes", et précisant que 7 000 personnes ont signé la pétition en 24 heures, les trois femmes sont revenues sur l'étymologie du mot esclava invoquée par Mango dans son droit de réponse : "
Certes, l'utilisation du mot 'esclave' provient d'une traduction de l'espagnol qui utilise les termes 'collar estilo esclava' et 'esclava' pour désigner certains modèles de bijoux. Au-delà de l'usage accepté d'un terme dans un pays, nous sommes en revanche en droit de nous interroger sur son étymologie et de souligner ses connotations négatives dans d'autres pays ; si le site italien de la marque Mango utilise la même traduction ('bracciale schiava'), on remarque que les sites anglo-saxons de la marque destinés à des pays où la conscience de l'histoire de l'esclavage est plus vive, utilisent quant à eux la traduction 'woven bracelet' ('bracelet tissé'). Un argument de poids renforcé par l'Union française de la bijouterie, joaillerie, orfèvrerie, des pierres et des perles (UFBJOP) qui confirme que "l'utilisation du mot 'esclava' en espagnol pour désigner une gourmette, mais pas son utilisation en français".

Afin de faire passer un peu plus leur message "l'esclavage n'est pas fashion !", Sonia Rolland, Aïssa Maïga et Rokhaya Diallo s'associeront au rassemblement pacifique prévu par le Conseil représentatif des associations noires (CRAN) qui aura lieu le mardi 12 mars 2013 à 14h30 devant le magasin Mango du Forum des Halles. La pétition est toujours disponible sur Change.org.

Sarah Rahimipour

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image