Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Stirling Moss, légende de la F1, est mort, sa femme Susie à ses côtés

Sir Stirling Moss posant devant sa voiture mythique lors du Grand Prix historique de Monaco le 13 mai 2016. © Michael Alesi / Bestimage
15 photos
Lancer le diaporama
Sir Stirling Moss posant devant sa voiture mythique lors du Grand Prix historique de Monaco le 13 mai 2016. © Michael Alesi / Bestimage
S'il était un peu le Poulidor du monde du sport automobile, surnommé le champion sans couronne en raison de l'absence à son palmarès d'un titre de champion du monde malgré sa domination et ses nombreuses victories, Sir Stirling Moss, qui s'est éteint des suites d'une longue maladie, demeure un pionnier emblématique.

Même "sans couronne", Sir Stirling Moss est parti auréolé de toute sa gloire : le pilote de course automobile britannique, victorieux à seize reprises en Grand Prix de Formule 1 entre 1955 et 1961 mais jamais sacré champion du monde, est décédé dimanche 12 avril 2020 à l'âge de 90 ans, des suites d'une longue maladie. "C'était le tour de trop. (...) Il a simplement fermé les yeux", a déclaré à l'agence de presse PA son épouse, Susie Moss, restée à son chevet, dans leur domicile de Londres, tout au long de cette ultime course à l'issue funeste. "Il est mort comme il a vécu, il était superbe", a-t-elle ajouté, émouvante, auprès du Daily Mail.

Contrarié dans la conquête d'un titre mondial par ses contemporains Juan Manuel Fangio et Jim Clark, Stirling Moss s'était classé quatre fois deuxième du championnat du monde de F1 (1955-1958) et trois fois troisième (1959-1961), avant de se retirer, malgré sa passion, après un grave accident en 1962 qui lui avait valu de passer un mois dans le coma. Au sortir de sa convalescence, il avait tenté de reprendre le volant mais, ne se sentant plus aussi performant qu'auparavant, avait renoncé à poursuivre. Mais ne s'était pas privé du plaisir de renouer avec l'adrénaline de l'asphalte de manière occasionnelle, jusqu'à une course de voitures d'époque au Mans où, à 81 ans, il s'est fait une ultime frayeur.

Féru de compétition, le pilote ne s'est pas cantonné à la Formule 1, comme le rappelle l'AFP, disputant au cours de sa carrière un total de 529 courses diverses (endurance, record de vitesse pure, courses de côtes) pour 212 victoires, dont certaines de prestige. Parmi celles-ci figure son triomphe au 24 Heures du Mans en 1956. L'année précédente, il avait remporté une autre course d'endurance mythique, la Mille Miglia (1600 kilomètres et une dizaine d'heures de course) devant Fangio.

En 2009, le Britannique, anobli dix ans plus tôt par la reine Elizabeth II, avait évoqué auprès d'un magazine spécialisé sa philosophie d'attaquant et de gagnant : "Je sais que j'étais plus rapide que certains pilotes qui ont gagné le championnat du monde. Mais piloter pour terminer et marquer quelques points ne m'intéressait pas. (...) Je n'avais absolument pas la bonne psychologie pour gagner des titres, je suis avant tout un coureur", expliquait-il alors au magazine Motorsport.

La disparition d'une telle légende du sport automobile, dont l'une des dernières apparitions marquantes date du Grand Prix historique de Monaco 2016, où il avait posé devant sa mythique monoplace, a suscité beaucoup de réactions émues. Dans le sillage de Jean Todt, président de la Fédération internationale de l'automobile (FIA), pour qui Sterling Moss "restera à jamais parmi nous", le sextuple champion du monde anglais Lewis Hamilton s'est rappelé ses conversations avec le défunt, des "moments si spéciaux" qui lui manqueront. L'écurie McLaren a salué la mémoire d'un "compétiteur sans pareil, un pilote prodigieusement talentueux, un gentleman accompli, [qui] laisse une trace indélébile de grandeur dans l'histoire de ce sport".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
Daphné Bürki a officialisé la grossesse du deuxième enfant de Nathalie Péchalat le 2 décembre 2020, sur le plateau de son émission "Je t'aime, etc", sur France 2.
Daphné Bürki a officialisé la grossesse du deuxième enfant de Nathalie Péchalat le 2 décembre 2020, sur le plateau de son émission "Je t'aime, etc", sur France 2.
Sarah-Cheyenne dans "Ici tout commence", sur TF1
Sarah-Cheyenne dans "Ici tout commence", sur TF1
Alix se dispute avec Alexis dans "Les Princes de l'amour", sur W9
Alix se dispute avec Alexis dans "Les Princes de l'amour", sur W9
Alessandra Sublet répond aux questions de Jarry dans le "Jarry Show". L'animatrice évoque sa relation avec son jeune compagnon Jordan ou encore sa vie sexuelle.
Alessandra Sublet répond aux questions de Jarry dans le "Jarry Show". L'animatrice évoque sa relation avec son jeune compagnon Jordan ou encore sa vie sexuelle.
Alessandra Sublet invitée du "Jarry Show" évoque sa vie de couple avec Jordan - YouTube
Alessandra Sublet invitée du "Jarry Show" évoque sa vie de couple avec Jordan - YouTube
Hugo Clément pointe du doigt le comportement d'Illan, sur Instagram, le 1er décembre 2020
Hugo Clément pointe du doigt le comportement d'Illan, sur Instagram, le 1er décembre 2020
Illan épinglé par Hugo Clément sur Instagram, le 1er décembre 2020
Illan épinglé par Hugo Clément sur Instagram, le 1er décembre 2020
Nicolas Bedos dans l'émission "Passage des arts" sur France 5. Il  a été questionné par Claire Chazal sur le décès de son père, mais également sur ses propos polémiques sur la crise de la Covid-19.
Nicolas Bedos dans l'émission "Passage des arts" sur France 5. Il a été questionné par Claire Chazal sur le décès de son père, mais également sur ses propos polémiques sur la crise de la Covid-19.
Romain Grosjean parle pour la première de l'accident dont il a été victime au Grand Prix de Bahreïn, dans le JT de 13 heures de Jean-Pierre Pernaut le 1er décembre 2020, sur TF1.
Romain Grosjean parle pour la première de l'accident dont il a été victime au Grand Prix de Bahreïn, dans le JT de 13 heures de Jean-Pierre Pernaut le 1er décembre 2020, sur TF1.
Jérôme met la bague au doigt de Lucile, dans "L'amour est dans le pré 2020"
Jérôme met la bague au doigt de Lucile, dans "L'amour est dans le pré 2020"
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image