Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Superbus : All alone à L.A., la pin-up Jennifer Ayache s'offre un sunset intense

15 photos
Lancer le diaporama
Jennifer Ayache et Superbus, clip de All Alone (juin 2012), premier extrait de l'album Sunset à paraître en septembre 2012

Puisqu'ils ont choisi de filer à l'anglaise et de s'imprégner de l'atmosphère de la Cité des Anges pour entrer dans un jour nouveau avec Sunset, nouvel album enregistré en janvier à L.A., disons-le en anglais : less is more. Qui peut le plus, peut le moins. Ainsi Superbus et Jennifer Ayache s'abstiennent-ils d'en faire des tonnes pour le clip de leur nouveau single All Alone, qui marque leur grand retour après une pause d'un an, le temps que l'odeur des bougies de leur 10e anniversaire, célébré avec la compilation Happy Busday - The Best of Superbus et son package savoureusement vintage, s'estompe.

Un grand retour, et un virage tangible. Ce n'est pas par hasard si, après dix ans de clips tellement sulfureux, fun et sexy, où les instruments étaient souvent à l'avant-scène (Superstar, Lola, Butterfly) et la mise en scène très stimulante (Travel the World, Addictions, Apprends-moi, Mes défauts), Superbus se contente de regarder Jennifer Ayache promener sa silhouette de pin-up dans les rues de Los Angeles, jusqu'au Pacifique. Histoire de laisser s'exprimer pleinement la profondeur électro de ce premier morceau d'une nouvelle décade, aux arrangements touffus, amples et intenses, très anglo-saxons (on peut penser sur le refrain à Snow Patrol - Chasing Cars, Called out in the dark), dont l'instru aurait presque sa place sur la bande originale du film Drive au côté des Under Your Spell de Desire et Nightcall de Kavinsky.

On se laisse volontiers hypnotiser par ce slow-motion gourmand et sans artifices, à regarder une Jennifer Ayache solitaire et très zen ôter ses chaussures en pleine rue, répondre lentement mais sûrement à l'appel du grand large, "tourner le dos jusqu'à la mer", et terminer son voyage devant les flots, au coucher de soleil : Sunset.

A l'image du visuel de ce single, parfaitement dans la tendance Instagram, Superbus reste dans un style patiné, qui aime à voiler pour mieux percuter. D'ailleurs, les guitares électriques et les choeurs gracieux parviennent par endroits à transpercer le savant tissu d'électro et de percussions d'All Alone, une invitation au voyage. Qui a les couleurs de l'aube, pour une nouvelle aventure de Superbus.

G.J.

Superbus en tournée "Club Tour" fin 2012 et à l'Olympia de Paris le 11 décembre.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel