Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Teddy Tamgho : Condamné pour des faits de violence, il participera bien aux JO

Teddy Tamgho le 13 juillet 2011 à Ostrava en République Tchèque
3 photos
Lancer le diaporama

Réactualisation du 20 décembre : La sanction est tombée pour Teddy Tamgho. Poursuivi pour des faits de violence sur une athlète de 19 ans, le champion du monde et d'Europe de triple saut en salle a été condamné par la Commission de discipline de la Fédération Française d'Athlétisme à une suspension de 12 mois dont 6 avec sursis. L'athlète pourra donc participer aux Jeux Olympiques de Londres en juin et juillet prochain, la sanction prenant effet en novembre... La FFR l'a condamné en outre à une amende de 1 500 euros et 50 heures de travaux d'intérêt général.

Le 20 décembre à 11h20, nous écrivions : Teddy Tamgho est probablement la meilleure chance française de médaille lors des prochains Jeux Olympiques qui se dérouleront à Londres l'été prochain.

Et pour cause. L'athlète de 22 ans est détenteur du record du monde du triple saut en salle et est l'actuel champion du monde et d'Europe de la discipline. Mais voilà. Teddy Tamgho pourrait bien ne jamais traverser la Manche. Il est en effet accusé de violences envers une jeune athlète niçoise de 19 ans et doit passer ce mardi 20 décembre devant la commission de discipline de la Fédération française d'athlétisme (FFA). La sanction encourue peut aller d'une simple remontrance à la radiation... En jeu, sa participation aux JO. Car Teddy Tamgho a des antécédents, lui qui s'était déjà fait virer en 2008 de l'Insep de Paris pour une altercation violente.

Que s'est-il réellement passé ce 16 octobre du côté de Boulouris ? Le triple sauteur était en rééducation pour sa cheville lorsqu'il aurait croisé cette jeune athlète, qui souhaite garder l'anonymat. Il lui aurait alors demandé des explications sur des propos qu'elle aurait tenus et sur le fait qu'elle entretenait des rumeurs concernant une supposée relation entre les deux. "Il me semblait énervé, il sautillait sur place", explique la jeune fille. Selon elle, Teddy Tamgho lui reproche de se vanter "d'être la nouvelle madame Tamgho", confie-t-elle à Nice Matin.

C'est alors que les coups vont pleuvoir, à en croire la version de la jeune fille donnée à la FFA : "J'ai senti que toute discussion était impossible. Teddy s'est jeté sur moi et m'a saisi brutalement d'une main, par le cou, il a resserré très fort sa main autour de mon cou (...) J'ai commencé à sentir des vertiges me prendre. Il m'a alors balayé les deux jambes et je me suis lourdement et violemment étalée sur le sol (...) Lorsque j'ai repris mes esprits, Teddy me tirait par les cheveux. Il m'a traînée sur environ 4-5 mètres (...) Sabine (l'amie de la jeune fille dont le prénom a été modifié, ndlr) s'est interposée. Teddy lui a mis un coup de poing dans la mâchoire (...) Je me suis dirigée vers le parking... J'ai été choquée en voyant Marc (un autre ami qui a essayé de s'opposer, ndlr) qui était en sang (...)"

Mais l'affaire ne s'arrête pas là, et Teddy Tamgho s'en prend également à des athlètes qui tentent de s'interposer : "Teddy a débarqué une nouvelle fois. Il disait qu'il allait me tuer. Il était comme possédé. Marc s'est mis entre nous deux. La scène était horrible. Il lui envoyait des coups de pied dans la tête (...) Deux autres garçons ont pu immobiliser Teddy à l'aide d'une clé. Au même moment, Pascal et Florent (ndlr : deux jeunes athlètes) arrivaient avec leur voiture, on nous a carrément évacués (...). Marc est allé directement porter plainte au commissariat de Saint-Raphaël. Je ne pouvais plus bouger mon bras droit, mon coude me faisait souffrir. Je suis allée aux urgences le soir même. Je n'ai pas été arrêtée immédiatement. L'interne m'a expliqué qu'à cause de la couleur de ma peau les marques de coup n'étaient pas visibles à l'oeil nu."

La jeune fille porte plainte le lendemain à Toulon et se voit prescrire une ITT de huit jours, tout comme son amie Sabine. Du côté du champion du monde, on nie les faits. Le jeune athlète a donné sa version, mais refuse de s'exprimer sur l'affaire, et ne le fera qu'après les JO. C'est donc son agent Ludovic Olliere qui revient sur l'affaire. "Teddy et L. (la jeune fille) se sont croisés par hasard à Boulouris. Teddy l'a reconnue et il n'était pas agressif. Il lui a reproché d'alimenter des rumeurs sur Facebook, selon lesquelles Teddy lui courait après. Des mots ont été échangés, le ton est monté. L. n'a pas reçu de coups violents comme elle le prétend. Son entraîneur s'est interposé, il a chamaillé Teddy, il y a eu bousculade, des coups ont été échangés avec l'entraîneur, c'est vrai. Il y a eu un problème, Teddy l'assume. Mais c'était plus un accrochage qu'une bagarre de saloon, il ne faut pas exagérer. La jeune fille a été sans doute secouée, mais elle n'a pas été battue. Selon nous, les faits qu'elle rapporte à la commission de discipline ne reflètent pas la réalité", explique-t-il.

Alors en pleine rééducation, pourquoi Teddy Tamgho aurait-il risqué de rechuter ? Quelques mois après la bagarre qui avait opposé Mehdi Baala et Mahiedine Mekhissi, l'affaire est prise très au sérieux du côté de la Fédération. Et pourrait bien coûter cher à l'athlète...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Pauline Ducruet chez son père Daniel Ducruet au Cap d'Ail (Alpes Maritimes) avec sa demi-soeur Linoué dans le cadre d'un portrait en toute intimité proposé par le magazine Story : des vies hors normes sur M6 le 21 juillet 2019.
Tina Kunakey reprend une vidéo publiée par Nabilla Benattia sur sa page Instagram le 21 juillet 2019. Enceinte, elle porte un maillot de bain créé par Tina Kunakey pour Etam.
Courteney Cox sur Instagram.
Laetitia Milot en larmes dans "50 Min Inside" sur TF1 le 20 juillet 2019. Elle a évoqué son combat contre l'endométriose et sa fille Lyana née en mai 2018.
Sandra Sisley lors d'une soirée chez Richard et Laurie Stark à Saint-Barthélemy le 18 juillet 2019.
Sandra Sisley lors d'une soirée chez Richard et Laurie Stark à Saint-Barthélemy le 18 juillet 2019.
Sandra Sisley filme l'inauguration de l'exposition "Les Saint-Barths" de François Roelants à Saint-Barthélemy le 19 juillet 2019.
Sandra Sisley filme l'inauguration de l'exposition "Les Saint-Barths" de François Roelants à Saint-Barthélemy le 19 juillet 2019.
Sandra Sisley filme les retrouvailles de Laeticia Hallyday avec Marc-Olivier Fogiel lors de l'inauguration de l'exposition "Les Saint-Barths" de François Roelants à Saint-Barthélemy le 19 juillet 2019.
Paul gêné par sa maman dans "Les 12 Coups de midi" sur TF1, le 19 juillet 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel