Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Télé-réalité : Un candidat impliqué dans une grosse escroquerie et sous contrôle judiciaire

7 photos
Lancer le diaporama
La Caisse d'Epargne Midi-Pyrénées a perdu énormément d'argent à cause d'une affaire d'escroquerie. Parmi les accusés se trouvaient un candidat de télé-réalité comme l'a révélé France Bleu.

Cinq Toulousains ont été jugés le 2 février par le tribunal correctionnel pour escroquerie. Ils auraient, entre 2013 et 2014, détourné pas moins de 900 000 euros à la Caisse d'Epargne Midi-Pyrénées.

C'est une affaire ahurissante qu'ont révélé nos confrères de France Bleu. Selon leurs informations, cinq Toulousains ont mis en place un stratagème à la suite d'une faille dans le contrôle des chèques lors de l'encaissement. Leur mode opératoire consistait en trois étapes. Ils recrutaient tout d'abord des personnes, en échange de quelques centaines d'euros, pour ouvrir un compte dans l'agence. Parmi eux se trouvait un candidat de télé-réalité, dont l'identité n'a pas été dévoilée. Il aurait profité de sa notoriété pour recruter près de 25 quidams selon La Dépêche. Ensuite, les personnes enrôlées devaient créditer les comptes avec des chèques volés et effectuer des virements à d'autres faux clients de la banque. Selon France Bleu, pas moins de 48 personnes auraient été identifiées. Enfin, il suffit de retirer l'argent. Et pour ce faire, la personne à la tête du réseau "se déplace et accompagne les personnes qui retirent les espèces au guichet", peut-on lire.

L'escroquerie fonctionnait, jusqu'à ce que les enquêteurs découvrent une vidéo postée sur Facebook. Ils ont pu voir des liasses de chèques volés et ont vite fait le rapprochement. Une partie de l'argent aurait servi à acheter un local commercial à Paris pour y créer une pizzeria. Aux dernières nouvelles, les cinq accusés n'ont pas été condamnés. Ils auraient fait de la détention provisoire et sont depuis sous contrôle judiciaire.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image