Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Thomas Dutronc, "sans cesse asphyxié" par son père quand il était petit

Thomas Dutronc, "sans cesse asphyxié" par son père quand il était petit
Par Gonzague Lombard Rédacteur
Passionné de chant, des Douze coups de midi et de la discographie de Jul, il rêve de participer à Fort Boyard malgré sa phobie des serpents et du Père Fouras. Son ambition secrète ? Découvrir ce qui se cache derrière le rideau mystère de Bataille et Fontaine pour y chanter en quartet. La vérité est au bout du couloir…
Il y a des souvenirs que l'on enfouit, parfois, et qui ressurgissent très subitement. En pensant à la toux intempestive dont il était victime quand il était petit, Thomas Dutronc a compris le problème...

Entre sa carrière de chanteur, sa carrière d'acteur et l'éducation de son guépard Sumo, difficile de savoir quel père Jacques Dutronc a été pour son fils Thomas. Pendant un an, après l'accouchement de Françoise Hardy, l'artiste a vécu loin de sa famille afin de s'occuper du fauve qu'il venait d'adopter. Après avoir rejoint le foyer, papa n'avait pas oublié d'embarquer avec lui ses petites habitudes, dont sa passion pour les cigares – les fameux cigares ! – tout près, trop près des membres de sa famille.

"C'était vraiment les années 1970, personne ne pensait que c'était un problème, souligne Thomas Dutronc dans les colonnes de Paris Match. Quand j'ai eu 7 ans, j'ai été pris d'une toux permanente. Ma mère se demandait d'où ça venait. Alors j'ai eu des piqûres dans les fesses pendant des semaines. Normal. Récemment, en en reparlant avec maman, on s'est dit : 'Mais oui, bien sûr, c'était le cigare !'" Les moeurs ont bien changé depuis. Désormais, il est interdit de fumer dans de nombreux lieux publics, dont les bars, les gares, les stations de métro. À l'époque en revanche, même pendant les voyages, dans les transports, Jacques Dutronc n'hésitait pas à s'accorder ses petites gâteries vaporeuses, quitte à en faire profiter l'assemblée.

"Je me rappelle aussi qu'en voiture, on luttait, se souvient son grand fils de 46 ans. On était sans cesse asphyxiés par le cigare." Françoise Hardy avait aussi certaines addictions. En fait, la maison était un véritable sauna bercé de nicotine. "Ils fumaient du matin au soir dans notre petit appartement de la rue de Provence, raconte Thomas Dutronc. Ma mère les enchaînait. Quand j'allais voir mon père jouer à la Bastille, on était comme dans les films, plongés dans un nuage de fumée." Heureusement, l'amour qu'un fils porte à ses parents n'est pas comme une cigarette...

Retrouvez l'interview intégrale de Jacques et Thomas Dutronc dans le magazine Paris Match, numéro 3695 du 27 février 2020.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image