Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Vaimalama Chaves jugée "détestable" dans Fort Boyard : elle dénonce un "chantage"

Vaimalama Chaves jugée "détestable" dans Fort Boyard : elle dénonce un "chantage"
Par Liane Lazaar Rédactrice
Liane Lazaar est rédactrice web rattachée au pôle TV de Purepeople.com. Elle connaît autant le parcours de Jean-Pierre Pernaut sur TF1 que les derniers rebondissements des candidats de télé-réalité et a un goût prononcé pour les histoires de coeur.
12 photos
Le samedi 20 août, un nouveau numéro de "Fort Boyard" était diffusé sur France 2, auquel a participé Vaimalama Chaves. L'ex-Miss France n'a toutefois pas franchement fait l'unanimité auprès des internautes, certains la jugeant "détestable". En story Instagram, la jolie brune a décidé de répondre à ses détracteurs.

Comme chaque samedi depuis le début de l'été, France 2 donnait rendez-vous le 20 août à ses fidèles téléspectateurs pour un nouveau numéro de Fort Boyard. Cette fois, l'équipe défiée par Olivier Minne était composée de l'hypnotiseur Messmer, Moussa de Koh Lanta, Caroline Margeridon, Philippe Caverivière, Edgar-Yves Monnou et Vaimalama Chaves. Ensemble, ils défendait l'association laVita qui offre un soutien psychologique aux jeunes en détresse.

Notre ancienne Miss France ne gardera malheureusement pas forcément un très bon souvenir de sa participation. Ou plutôt, de sa diffusion. Et pour cause, Vaimalama Chaves a été lynchée par les internautes. La raison ? Une attitude jugée "détestable" après avoir refusé de faire une épreuve. Alors qu'il lui était proposé de se rendre dans la terrible Maison de poupées où se trouvent des araignées, sa phobie, la compagne de Nicolas Fleury a été très claire : "Le choix, il n'est pas cornélien. C'est non !". Olivier Minne a beau avoir essayé de la faire changer d'avis, lui rappelant qu'il y avait deux indices à la clé, Vaimalama Chaves est restée sur ses positions, le visage fermé. "C'est pas mon problème ! C'est mort !", a-t-elle lâché.

Un refus catégorique qui a beaucoup agacé les internautes. "Vaimalama, je suis déçu de toi là ! Et le 'C'est pas mon problème !' Sympa pour l'association !", "Une honte surtout la manière de le dire. Qu'elle a peur, OK, mais le je-m'en-foutisme dans sa voix... insupportable", "Vaimalama est clairement détestable", a-t-on pu lire sur Twitter.

Face aux critiques, la reine de beauté a décidé de réagir en story Instagram dans la journée de lundi 22 août. Une manière pour elle de s'expliquer et de dénoncer "un chantage". "J'ai reçu pas mal de messages quant à ma participation à Fort Boyard. Mon refus de prendre part à une épreuve a été perçu comme hautain et salué par les insultes et autres travers", a-t-elle d'abord regretté. Et de se défendre : "J'avais dit auparavant que je n'irai pas aux araignées. C'était ma seule condition à ma participation. Ils ont tenté de me forcer pour que je cède mais, non c'est non. C'est aussi du consentement. Et me convaincre 'd'y aller' par la pression médiatique qu'apporterait cette émission était du chantage. Je déteste ça alors mon non est resté non. Je n'ai qu'une parole et si c'est vrai dans la vie, c'est vrai à la télé."

En dépit de cette polémique, Vaimalama Chaves et son équipe sont parvenus à récolter 7 546 euros pour l'association.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image