Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Yvette Horner : Mort de l'inimitable star de l'accordéon, une icône française

Yvette Horner, portrait réalisé en 1989. La reine de l'accordéon est morte à 95 ans le 11 juin 2018.
40 photos
Lancer le diaporama
Yvette Horner, portrait réalisé en 1989. La reine de l'accordéon est morte à 95 ans le 11 juin 2018.
Musicienne surdouée et petit bout de femme survoltée et attachante, elle était une virtuose chère au coeur des Français. Incroyablement populaire à travers les générations, Yvette Horner nous a quittés et, même si elle ne s'était plus produite depuis 2011, sa disparition laisse un grand vide, impossible à combler.

C'était une star à une heure où le mot n'était pas encore accordé à n'importe qui : tonitruante, truculente, électrisante, Yvette Horner s'est éteinte lundi 11 juin 2018 à l'âge de 95 ans à Courbevoie (Hauts-de-Seine), a annoncé son agent à l'AFP. La mort d'une authentique icône, reine du musette et championne de la hype de l'accordéon, qui avait même disputé onze fois le Tour de France (mascotte de la caravane de la Grande Boucle) et remporté deux Grand Prix (celui de l'accordéon de Paris et celui du disque de l'Académie Charles-Cros) ainsi qu'une Coupe du monde (d'accordéon, bien sûr)...

Née à Tarbes (Hautes-Pyrénées) le 22 septembre 1922, Yvette Horner (en réalité : "Hornère") avait commencé par s'essayer avec succès au piano, décrochant le 1er prix au conservatoire de Toulouse, avant que sa mère, visionnaire, la mette au piano... à bretelles - un "créneau à ne pas manquer", avance-t-elle, puisqu'aucune femme ne s'y illustre. Peu réjouie (elle dit en avoir "pleuré pendant trois ans") mais particulièrement douée, Yvette devient ainsi la première à gagner, en 1948, la Coupe du monde d'accordéon.

L'année précédente, elle avait commencé à se produire en concert, début d'une fantastique épopée musicale qui s'achèvera plus de soixante ans plus tard, en 2011, parallèlement à la sortie d'un ultime album très bien nommé, Yvette hors norme, dernière pièce d'une collection de plus de 300 disques (pour quelque 30 millions d'exemplaires vendus). La pochette a été réalisée - comme nombre de ses costumes de scène - par le couturier Jean Paul Gaultier, dont elle fut l'égérie.

C'est dans les années 1950 qu'Yvette Horner s'était imposée dans le paysage artistique et populaire français, commençant à tisser des liens forts avec le public à l'occasion du Tour de France : juchée sur le toit d'une traction avant Citroën noire, en robe multicolore et sombrero mexicain, en 1951, elle apparaîtra ainsi au cours de onze éditions, jouant de l'accordéon sous les acclamations du public et souffrant avec les coureurs dans les ascensions de col, son accordéon de douze kilos sur les épaules.

Yvette Horner, son garde du coeur et son relookeur

Des aventures dans lesquelles la jeune femme peut compter sur le soutien de son mari René Droesch, son "garde du coeur" comme elle l'appelait, rencontré à l'âge de 14 ans. Footballeur professionnel aux Girondins de Bordeaux, il la dévorait du regard alors qu'elle triomphait dans les cabarets du Sud-Ouest ; puis il se décida à l'aborder. Ils se marièrent et René renonça à sa carrière pour l'accompagner à Paris et être son chevalier servant, jouant les fées du logis tandis qu'elle joue de la musique.

Après la mort de son époux en 1986, un autre homme joue un rôle crucial dans le parcours d'Yvette Horner : sous l'impulsion de Jean Paul Gaultier, la virtuose de l'accordéon change de look, adoptant ce roux flamboyant resté si emblématique en même temps que des tenues qui en imposent. Plus que jamais, l'accordéoniste vedette, pile électrique d'1m55, est branchée et son art sans frontières : "J'ai accompagné Boy George comme des chanteuses d'opéra. J'ai enregistré avec Charlie McCoy, avec l'orchestre à cordes de l'Opéra. J'ai fait aussi des récitals de piano, soulignait-elle. J'ai le même frisson avec certaines mélodies de rock stars qu'avec la quatrième symphonie de Beethoven. Je suis éclectique." C'est peu dire pour qui a joué à l'accordéon du Bowie ou du Michael Jackson, a accompagné Jimmy Sommerville pour la Nuit Europride (1997) ou encore s'est essayée au rap !

La disparition d'Yvette Horner, qui avait été élevée par Nicolas Sarkozy au rang de commandeur de la Légion d'honneur après avoir été faite chevalier par François Mitterrand puis promue officier par Jacques Chirac, a suscité nombre de réactions chagrines et de témoignages de sympathie. Le président Emmanuel Macron a rendu hommage dans un communiqué à "un talent musical hors norme mis au service du plus grand nombre" : "Celui d'une relation profonde créée avec les Français par la seule magie de son accordéon, et qui aura survécu au temps et aux modes", a-t-il observé. "Souvenir d'un tournage à Memphis. #yvettehorner vient de partir. Artiste vraie. Tristesse. Pensées pour ses proches", a de son côté partagé l'animateur Michel Denisot sur Twitter.

Vas-y Vévette, continue de les faire danser, là où tu es...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Nabilla se confie en plein confinement, depuis sa maison de Dubaï, le 1er avril 2020.
Arsène, maestro de "N'oubliez pas les paroles" se fait piéger par la production - Émission du 1er avril 2020, France 2
Le clash entre Gauthier El Himer, Julien Guirado et Dylan Thiry (juillet 2020).
Deva Cassel chante et impressionne son papa, le 15 avril 2020.
Manon Marsault et Julien Tanti des "Marseillais" répondent aux questions de "Purepeople", février 2020
Inès Loucif, très déçue des haters et de Koh Lanta : elle s'explique le 11 avril 2020.
Margaux éliminée de "N'oubliez pas les paroles", le 3 février 2020, sur France 2
Nathalie Marquay donne des nouvelles de Jean-Pierre Pernaut dans "C'est que de la télé" (C8), 11 mars 2020
Josephine Draï apprend être atteinte du Covid-19, le 18 mars 2020 sur Instagram.
Iris Mittenaere au mariage de sa maman, le 15 février 2020.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel