Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Alain Delon : Sa fille le met dans une situation embarrassante, il répond cash

Anouchka et Alain Delon au Louvre Paris le 12 juin 2013.
11 photos
Lancer le diaporama
Anouchka et Alain Delon au Louvre Paris le 12 juin 2013.
Sur fond d'affaire Polanski...

Elle ne pensait pas à mal. Quelques heures après l'annonce comme quoi Roman Polanski renonçait à prendre la présidence des César du Cinéma 2017, Anouchka Delon avait tenté l'humour. "Il est LÀ le président des Césars ? Ave lui !", avait-elle écrit en légende d'une photo de son père Alain Delon posant en César dans Astérix et les Jeux Olympiques. Une suggestion dont son papa se serait bien passé...

À lire aussi

"Non, non, non Il faut qu'elle arrête, a déclaré le légendaire acteur français au Figaro. Je n'irai pas. Et si je dois mettre les pieds dans le plat. Eh bien, je les mets." Pas question pour Alain Delon d'aller aux César et de remplacer Roman Polanski si l'Académie le lui propose. Non pas parce que le poste ne l'intéresse pas, mais parce que l'acteur de La Piscine refuserait un rôle proposé d'abord au réalisateur franco-polonais. Interrogé par Le Figaro, le comédien de 81 ans répond ainsi cash à la polémique. "Si on me demandait de présider les César à sa place, je n'irais pas, en solidarité avec Polanski. Chaque fois qu'il va traverser la rue, on va lui parler de 1970 ?", tonne-t-il en référence à cette affaire qui remonte précisément à 1977, aux Etats-Unis, selon laquelle Roman Polanski est accusé du viol d'une adolescente de 13 ans. Poursuivi depuis par la justice du pays de l'Oncle Sam, le réalisateur du Pianiste avait fui et annihilé toute tentative d'extradition.

Quarante plus tard, le scandale resurgit avec fracas lorsque l'Académie lui propose d'être le président de la 42e cérémonie des César. Pour nombre d'observateurs et d'associations féministe, cette désignation est "un pied de nez indigne fait aux nombreuses victimes de viols et d'agressions sexuelles". "Meurtri par la polémique", le réalisateur de Rosemary's Baby a décliné.

"Foutez la paix à Polanski!", a conclu de son côté Alain Delon, ulcéré contre les médias, les associations qui "n'en finissent pas de traquer" le cinéaste de 84 ans.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Alain Delon, fier au bras de sa fille chérie Anouchka, pour monter les marches à Cannes
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel