Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Brandao : accusé de viol, l'ex-buteur de l'OM revient en France pour s'expliquer

C'est "l'autre affaire", celle dont on ne parle pas ou si peu...

Alors que Dominique Strauss-Khan est la cible des médias depuis le mois de mai pour l'affaire de la suite 2806 à New York, Brandao coule des jours paisibles au Brésil. Brandao, souvenez-vous, le joueur de l'Olympique de Marseille mis en examen pour une affaire de viol début mars...

Mais contrairement à DSK qui a eu les honneurs des prisons américaines, le joueur brésilien de 31 ans a lui bénéficié d'une certaine mansuétude de la justice française. Tout débute lors d'une soirée arrosée au Mistral, une boite de nuit d'Aix en Provence. Brandao est alors accusé par une jeune fille de 24 ans de l'avoir violée. Plainte est déposée, et la police le place en garde à vue pour 48 heures avant de le présenter au parquet qui le met en examen le 9 mars avant de le placer sous contrôle judiciaire... sans interdiction de quitter le territoire !

L'Olympique de Marseille saute sur l'occasion et exfiltre le joueur vers le Brésil et le club de Cruzeiro puis du Porto Alegre. L'affaire est oubliée en quelques semaines, et l'emballement médiatique autour de DSK permet presque de faire l'impasse cette affaire. Le Nouvel Obs a donc tenté de comprendre pourquoi le joueur et son histoire étaient relégués au second plan et ne semblaient pas être la priorité du tribunal de la cité phocéenne. Réponse du côté du bureau du procureur : "Il n'y a pas d'urgence dans le traitement de l'affaire. La juge chargée de celle-ci est partie et son remplaçant n'est pas encore arrivé. Le contrôle judiciaire est maintenu, l'instruction se poursuit mais aucune nouvelle n'est attendue avant un temps indéterminé." Comprenez par là qu'un viol n'est pas si grave finalement, et que la demoiselle attendra avant de voir son agresseur présumé jugé par un tribunal...

Ce que confirme la défense du Brésilien, arguant du fait que le joueur ne se dérobera pas à l'institution judiciaire du fait de sa notoriété publique : "C'est le cours normal de la justice. Mon client a eu le droit de partir au Brésil, la juge estimant qu'il ne représentait aucun danger et qu'en tant que personne publique, il ne se dérobera pas à l'institution. Il sera jugé, mais on ne sait pas du tout quand. J'ignore s'il obtiendra un non-lieu mais il maintient sa version des faits : la relation sexuelle était totalement consentie."

Du côté du club de Marseille, certains joueurs avaient publiquement soutenu leur coéquipier, alors que le président de l'époque Jean-Claude Dassier s'était permis une sortie jugée déplacée, dans laquelle la victime présumée n'avait pas lieu d'être : "Ce qui me touche, c'est qu'un joueur de l'OM se trouvait à cinq heures du matin sur une autoroute à quelques heures d'un entraînement et à quatre jours d'un match aussi important que celui contre Lille. Ceci est inacceptable. Brandao ne s'est pas comporté comme un professionnel."

Mais cette histoire se complique un peu plus encore lorsque le Nouvel Obs brosse le portrait de la plaignante. Habituée des vies nocturnes aixoises, proche de la maire Maryse Joissains à la réputation "sulfureuse", la jeune fille se serait rétractée après sa première plainte pour finalement se constituer partie civile, puis une fois de plus se rétracter... La raison ? D'après une source judiciaire évoquée par le Nouvel Obs, elle aurait accepté une première relation avec Brandao, avant de refuser une seconde que lui aurait imposé le joueur... Alors qui croire ?

Aujourd'hui vendredi 30 septembre, Le Parisien révèle que le joueur a décidé à son initiative de se rendre à Marseille "pour se soumettre, notamment aux expertises de personnalité" et être entendu par le nouveau magistrat chargé de l'affaire, le juge Bergeron dans la seconde quinzaine d'octobre. Affaire à suivre donc.

 

Nagui, Pascal Obispo et Laurence Tiennot-Herment sur France 2, le 8 décembre 2018.
Olivier Marchal dans "Les Terriens du samedi", le 8 décembre 2018.
Laetitia Milot émue en évoquant le regretté Michel Galabru dans "50 min inside", TF1, 8 décembre 2018
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel