Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Christophe : La vérité sur Aline, "pas dégueu", et sa première fois à 13 ans

12 photos
Lancer le diaporama
Au cours d'un entretien autour d'un verre de vodka avec Frédéric Beigbeder, le chanteur a révélé le grand mystère qui entourait Aline, pour qui il a tant crié. Sans oublier d'évoquer sa première fois, à 13 ans à peine...

De retour avec un nouvel album, Les Vestiges du chaos, Christophe a reçu chez lui Frédéric Beigbeder au cours d'un dîner-apéro entre caviar et vodka. Une discussion à bâtons rompus autour du génie créatif de l'artiste qui réserve quelques surprises, et notamment l'identité de la fameuse Aline.

À lire aussi

Pour elle, il a beaucoup crié. Dans les pages de Lui, qui pour ce mois de mars 2016 présente une Lily Aldridge sexy en diable, le chanteur Christophe révèle le nom de celle qui a fait fantasmé des millions de personnes. Son nom ? "Aline Natanovitch (...) une Polonaise pas dégueu", révèle l'artiste avant-gardiste, avant d'ajouter avec malice : "Et sa copine non plus !" D'Aline, on apprend qu'"elle s'occupait à l'époque du vestiaire de l'Orphéon Club et la journée, elle était assistante dentaire boulevard du Montparnasse"...

Pas avare en petites phrases et révélations, Christophe, dont le dernier album a été écrit en partie avec Jean-Michel Jarre, revient également sur son côté "érotomane" que Frédéric Beigbeder croit déceler chez le chanteur. Qui se vante avec modestie de ses performances, comme dans les paroles de sa chanson E Justo issue des Vestiges du chaos : "J'ai 14 ans, mes parents, j'ai niqué." Et Christophe de s'expliquer : "Mais en fait, c'est parce qu'au niveau de la musicalité, 13 ans, ça ne marcherait pas. Ça me fait bien chier d'ailleurs d'avoir mis 14 ans... Mais à 13 ans, j'avais niqué une fille de 20 balais."

Il évoque, rapidement, son fils, qu'il a eu mais pas reconnu avec Michèle Torr – "Nos vies se sont croisées. Il sait qui je suis" – reconnaît avoir fumé des joints, "comme tout le monde", avant d'expliquer pourquoi, après avoir essayé la coke, il a rapidement laissé tomber. "Je n'en ai pas pris pour être bien mais pour souffrir. J'étais mal dans mon histoire amoureuse avec ma compagne, j'étais à côté de mes pompes. Et puis j'ai arrêté pour une vraie raison : la coke était mélangée à de l'aspirine et j'ai fait un choc à l'aspirine", confesseur Frédéric Beigbeder.

L'alcool aidant et la soirée avançant, Christophe se lâche. "Je n'ai jamais violé une meuf, jamais !", répond-il à un Beigbeder qui lui parle de son côté "homme à femmes". "Je suis hétéro max", ajoute l'interprète des Mots Bleus, précisant que sa "libido marche très bien".

"Et je me dis que, dans peu de temps, je vais être niqué", poursuit l'artiste de 70 ans, dont l'album sortira le 1er avril prochain.

Christophe et Frédéric Beigbeder, un entretien à retrouver dans les pages du Lui du mois de mars 2016.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel