Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Franck Dubosc : Jérémy Ferrari, en colère, l'attaque en justice

En cause, son différend pour le film La Tête de l'emploi

L'humoriste Jérémy Ferrari (ex de la team Cyril Hanouna), à l'origine du scénario de la comédie Les Têtes de l'emploi, n'a pas envie de rire. Selon le site de BFMTV, il estime avoir été trahi par la production du film et a décidé d'attaquer "en justice tous ceux qui ont participé à la version finale, dont Franck Dubosc". Il réclame 400 000 euros au titre du préjudice matériel et 200 000 euros au titre du préjudice moral.

Son nom n'est pas crédité au générique du film Les Têtes de l'emploi avec Franck Dubosc, Elsa Zylberstein et François-Xavier Demaison, sorti le 16 novembre 2016 et qui a fait plus de 500 000 entrées. C'est Jérémy Ferrari qui a eu l'idée de cette comédie sur le chômage et fait une première version du script, mais "quelques mois plus tard, la société JS Productions acquiert les droits du scénario pour produire le film". Des différends naissent entre le comédien et les producteurs en raison des modifications du scénario. Les deux réalisateurs, Franck Magnier et Alexandre Charlot, interviennent aussi pour le raccourcir et le rendre plus cinématographique.

En juin 2015, Jérémy Ferrari reçoit une version modifiée du scénario et fait part de son "profond désaccord sur la réécriture du texte", qui s'éloigne "trop de son projet initial", selon une décision de justice obtenue par BFM Business. Il ne retrouve plus l'esprit provocateur et social de son projet qu'il décrit désormais comme une "comédie classique, facile et lissée". Il décide alors de quitter l'aventure et entame des négociations pour le dédommager financièrement. "Mais la solution à l'amiable n'aboutit pas et lorsque Jérémy Ferrari apprend que le tournage du film a débuté, sans son accord, il décide de saisir la justice", estimant que la société de production n'a pas respecté son contrat, en terminant le film sans son accord et qu'il y a eu une "grave atteinte" à son droit moral d'auteur, puisque l'esprit de son oeuvre, et notamment son humour noir, ne se retrouve pas dans le long métrage sorti au cinéma.

Débouté par le tribunal de grande instance de Paris car il a décidé de lui-même de stopper sa collaboration, Jérémy Ferrari vient de faire appel de la décision. L'affaire sera à nouveau examinée par la cour d'appel de Paris.

Bande-annonce du film Les Têtes de l'emploi sorti en novembre 2016
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Selena Gomez en cavale dans les rues de Paris !
Jessica Biel, la chérie de Justin Timberlake dévoile son arme secrète : un sourire ravageur
Di Caprio : le Roi Léo découvre Versailles
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel