Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jean-Marc Morandini : L'enquête pour harcèlement sexuel relancée !

Après qu'une première enquête pour "harcèlement sexuel" visant Jean-Marc Morandini a été classée sans suite début 2017, les investigations viennent de reprendre avec la désignation d'une juge d'instruction parisienne.

L'enquête sur l'"affaire Jean-Marc Morandini" se poursuit.

Selon Le Parisien, une juge d'instruction parisienne, Céline Gaudillère, a été désignée début août 2018 pour mener l'enquête autour des accusations de harcèlement sexuel visant l'animateur de 53 ans dans l'affaire des castings scabreux de sa web-série Les Faucons. Une première enquête avait été classée sans suite en janvier 2017.

À lire aussi

Seulement voilà, l'avocat de trois acteurs de la web-série, Me Thierry Vallat, avait alors porté de nouveau plainte dans la foulée, avec constitution de partie civile, afin de déclencher la nomination d'un juge d'instruction. Un an et demi plus tard, l'enquête s'apprête donc à reprendre et l'avocat des trois plaignants entend bien démontrer qu'un "système de prédateur sexuel" avait été mis en place.

"Maintenant qu'une juge a été désignée, je vais pouvoir formuler des demandes d'actes, ce que je ne pouvais pas faire lors de l'enquête qui a été classée par le parquet de Paris. Il y aura bien sûr une confrontation entre M. Morandini et mes clients mais aussi des expertises informatiques à mener, notamment pour savoir qui se cachait derrière Catherine Leclerc, la directrice de casting à l'identité usurpée. Ce point n'a jamais été vérifié", a exprime Me Vallat à nos confrères.

Pour rappel, la première enquête pour "harcèlement sexuel" et "travail dissimulé" avait été classée par le parquet de Paris en raisons d'infractions "insuffisamment caractérisées" (une décision qui avait scandalisé la défense des plaignants). Celle-ci avait été lancée après les révélations des Inrocks, en juillet 2016, sur les castings douteux et le tournage de la web-série Les Faucons, la web-série produite en 2015 par Jean-Marc Morandini. Cinq comédiens avaient alors accusé l'homme de radio et de télévision de les avoir poussés à envoyer des photos d'eux nus et de se masturber lors de castings et de tournages.

Pour finir, Jean-Marc Morandini est toujours mis en examen pour "corruption de mineurs aggravée" et l'enquête menée par la brigade de protection des mineurs se poursuit indépendamment du volet "harcèlement sexuel" et "travail dissimulé" que nous venons d'évoquer.

Jean-Marc Morandini reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu'à la clôture finale du dossier pénal.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Neil Patrick Harris : papa gâteau, il s'éclate avec son homme et ses jumeaux Harper et Gideon
DSK éclipse les stars du Festival de Cannes avec sa compagne Myriam L'Aouffir
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel