Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Johnny Hallyday : Comment Laeticia a protégé son dernier trésor...

Laeticia Hallyday face à Anne-Claire Coudray dans le journal télévisé de TF1, vendredi 19 octobre 2018.
15 photos
Lancer le diaporama
Laeticia Hallyday face à Anne-Claire Coudray dans le journal télévisé de TF1, vendredi 19 octobre 2018.
À sortie exceptionnelle, dispositif exceptionnel. "Mon pays c'est l'amour", dernier album de Johnny Hallyday, un trésor pour ses fans, est déjà un énorme succès. Ce qui est impressionnant, c'est la manière dont l'équipe réduite de Warner a travaillé sur sa sortie. Décryptage.

Sorti le 19 octobre 2018, Mon pays c'est l'amour de Johnny Hallyday est en passe de devenir l'un des plus grands succès français. Derrière cette sortie qui marquera l'histoire de l'industrie musicale, tout un dispositif a été mis en place par les proches du rockeur. Les pages Médias et Publicité du Figaro décryptent ce tour de force.

Tout d'abord, il a fallu limiter au maximum l'équipe qui travaillait sur le disque. Laeticia Hallyday, sa directrice artiste, et Maxim Nucci, son réalisateur, étaient évidemment dans la boucle. À leurs côtés, Bertrand Lamblot, lui aussi directeur artistique, Sébastien Farran, manager de Johnny Hallyday, Rose-Hélène Chassagne, directrice du label Warner et Thierry Chassagne, patron de Warner Music, qui sont aussi des amis proches. Ces six personnes ont travaillé pendant des mois sur un projet au nom de code JPS Elektra (les initiales de Jean-Philippe Smet, vrai nom de Johnny, et le nom d'un label culte de Warner). Comme le précise Thierry Chassagne, les équipes Warner n'ont eu accès au disque qu'une semaine avant son lancement le 19 octobre à minuit.

Zéro fuite, une mission impossible (avant)

Ce sextet digne de la saga Mission Impossible ont réussi... l'impossible : prévenir les fuites. Il leur a fallu limiter l'accès aux chansons et surtout être malin lors de la fabrication du produit. Plusieurs usines européennes ont été sollicitées sans vraiment connaître le produit final : "L'assemblage s'effectuait à un endroit, poursuit Chassagne, le conditionnement à un autre. Les gens ne savaient pas sur quoi ils travaillaient. Nous avons éparpillé à dessein les informations afin qu'elles ne puissent être recoupées."

Quatre jours avant la sortie de Mon pays c'est l'amour, la délicate conférence de presse est accompagnée d'une écoute pour les journalistes et les fans. Pour prévenir tout enregistrement clandestin, tout le monde écoute au casque. Puis vint la mise en place le jeudi soir, veille de la sortie du disque. À minuit, des fans se sont rués dans l'une des enseignes participantes pour être parmi les premiers à découvrir les dernières chansons du rockeur. Il a fallu s'assurer que tous les distributeurs jouent le jeu, à savoir ne pas mettre le disque en place dès sa réception, la veille. Et ce fut une réussite que même les Américains regardent avec envie. En un mois, il s'est écoulé plus de 1,075 million de disques (un meilleur démarrage encore que le dernier Drake outre-Atlantique), dont 61 300 à l'étranger, c'est du jamais vu...

Ce succès s'est aussi joué sur l'absence d'information. Laeticia Hallyday a bien accordé quelques interviews mais aucun single n'est sorti avant le 19 octobre, aucun son, rien n'a été dévoilé. "Il fallait que rien ne sorte avant la date fixée, explique Thierry Chassagne. Nous voulions tout miser sur la ferveur des fans de Johnny." Selon Le Figaro, Mon pays c'est l'amour a déjà généré plus de 18 millions d'euros de chiffre d'affaires. De quoi faire des envieux...

Johnny Hallyday - J'en parlerai au diable - octobre 2018.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel