Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Johnny Hallyday : ''Je n'ai voulu être méchant avec personne''

Johnny Hallyday face à Laurent Delahousse sur le plateau du 20 heures de France 2, le 9 février 2013.
12 photos
Lancer le diaporama
Johnny Hallyday face à Laurent Delahousse sur le plateau du 20 heures de France 2, le 9 février 2013.

L'autobiographie de Johnny Hallyday, écrite avec la complicité d'Amanda Sthers, est sortie jeudi et on ne parle que d'elle depuis le début de la semaine. Le rockeur ne mâche pas ses mots sur certaines personnes qu'il a croisées durant sa longue carrière : il égratigne Claude François, n'a pas pardonné à Michel Sardou et dresse un portrait au vitriol de son ex-femme Adeline Blondieau, laquelle porte plainte contre les deux auteurs, l'éditeur (Plon) et s'apprête à publier une lettre ouverte à Amanda Sthers. Invité dans le journal de 20 heures de France 2, samedi 9 février, Johnny a précisé dans quel état d'esprit il s'est confié à Amanda.

Laurent Delahousse recevait donc hier soir Johnny Hallyday et Amanda Sthers pour évoquer l'autobiographe du chanteur intitulé Dans mes yeux. Après un court reportage montrant des images d'archives et des fans découvrant le livre (grand moment !), Johnny se permet une précision qui a son importance : "Dans ce livre, je n'ai voulu être méchant avec personne. J'ai simplement fait le constat de certaines choses comme je les ai ressenties à l'époque. C'est facile d'isoler des petites phrases." S'il ne glisse pas un mot sur Adeline Blondieau, la seule à s'en être remise à la justice, Johnny revient sur un passage du livre où il décrit la jalousie de Claude François à son égard : "Je ne suis absolument pas méchant avec Cloclo. On était rival, c'est vrai, mais au fond on s'aimait bien. Il me piquait mes gonzesses, mais à 25 ans, qui n'a jamais piqué la gonzesse d'un copain ?"

Il y a cette mise au point, mais aussi ces jolis mots qu'ont Johnny Hallyday et Amanda Sthers l'un pour l'autre. Le premier se reconnaît dans l'auteure et ses démons. Amanda retrouve en Johnny ses personnages de roman : "Il y a chez Johnny ce qu'il dans mes personnages : la schizophrénie, l'absence du père. Je voulais savoir ce qu'il se passe dans ce corps, dans cette tête pour avoir envie d'être pendant 50 ans sur le devant de la scène. Si la femme était effrayée par le personnage, l'écrivaine était fascinée."

Et Johnny Hallyday de conclure cette interview par une touche d'humour en signalant à Laurent Delahousse qu'il est surnommé le "playboy du PAF". L'intéressé, troublé, se dit flatté d'un tel compliment venant du Taulier.

Retrouver cette séquence sur le site de France 2.
Le marathon promo du duo n'est pas terminé. Dimanche 17 février, ils rejoindront Michel Drucker sur son canapé rouge.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Voiture de course et Laetitia dans les bras d'un basketteur : Johnny se lâche à Los Angeles