Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Johnny Hallyday se lâche... Vieux cons, escrocs et réacs lui répondent !

Dans son autobiographie, intitulée Dans mes yeux, écrite avec la complicité d'Amanda Sthers, Johnny Hallyday revient sur l'ensemble de sa carrière et 50 ans de show-business. Le rockeur entend dire sa vérité avec des mots qui parfois blessent. Accablée par le rockeur, Adeline Blondieau vient de faire part de son intention de porter plainte. D'autres répondent à Johnny par voie de presse.

Johnny Stark, le manager, un "escroc malin"

Nous en sommes en 1960. Johnny Hallyday vient de jouer à l'Alhambra en première partie de Raymond Devos. Un concert important au cours duquel Bruno Coquatrix, le très respecté directeur de l'Olympia, décidera de le programmer en tête d'affiche. Johnny n'a pas 18 ans et rencontre alors celui qui l'emmènera au sommet, Johnny Stark. Dans le livre, Johnny écrit : "J'ai rencontré Johnny Stark qui était le manager de Line Renaud et est devenu le mien. Moi aussi j'ai eu ma 'Memphis Mafia', mon colonel Parker, c'était Johnny Stark. Pendant quatre ans, il ne m'a donné que la moitié de ce que je gagnais, il gardait l'autre moitié pour les impôts ; Quand je me suis aperçu qu'ils les gardait pour lui, j'avais quatre années d'impôts impayés avec majoration. Qu'importe ! Il a sûrement compté dans ma carrière, un escroc malin pour lui et pour moi." Dans Paris Match, le rockeur en rajoute un couche : "J'ai mis vingt ans à rembourser cette somme. Ce métier est rempli de gens pas corrects."

Ce court passage du livre a beaucoup choqué Vincence Stark, fille de Johnny Stark. Elle connaît très bien la star pour avoir été, de longues années, son attachée de presse. Sa réponse, recueillie par l'AFP, ne fait pas dans la dentelle : "Je trouve bien facile de salir la réputation de Johnny Stark, mort depuis 24 ans, qui par la force des choses ne peut se défendre. Il est aisé de refaire l'histoire, s'emporte-t-elle. Il faut croire que le supposé préjudice n'était pas si important puisque à l'été 1973, près de dix ans après les faits, M. Johnny Hallyday avait fait le pied de grue afin que Johnny Stark s'occupe à nouveau de lui. Peu de temps après mon père a eu un accident cardiaque et pour des raisons médicales il ne lui était plus possible de concrétiser ce rapprochement. Il a préféré s'occuper exclusivement de Mademoiselle Mireille Mathieu."

Jean-Claude Camus, producteur "jaloux"

Jean-Claude Camus confiait hier sur RTL qu'il attendait "fébrilement" le livre de Johnny et Amanda Sthers. Le rockeur y tient un discours respectueux et admiratif (un peu tendu à la fin du paragraphe) envers celui qui l'a accompagné durant plus de 30 ans : "J'ai beaucoup d'admiration pour Jean-Claude Camus, écrit Johnny. C'est quelqu'un qui avait la folie de ne pas avoir peur de mettre le paquet pour créer de beaux spectacles [...] C'est un type qui a l'intelligence d'écouter les artistes." Mais Hallyday décrit Camus comme possessif à son égard : "Jean-Claude était jaloux de tous ceux qui m'approchaient, y compris de ma femme. Il veillait sur moi comme si j'étais sa chose. Mon fils venait au spectacle et il n'avait pas accès à ma loge. [...] Je n'étais pas "sa" chose et ses déclarations intempestives durant mon coma étaient déplacées."

Invité à réagir au micro de Marc-Olivier Fogiel sur RTL, Jean-Claude Camus s'est déclaré "très touché" par les qualités que lui prête Johnny Hallyday, mais... il y a un mais : "Il fallait bien une chute pour expliquer notre séparation. Il a habillé les choses à sa façon." Pour Camus, c'est une question d'argent qui les a séparés et Johnny Hallyday a suivi le plus offrant, Gilbert Coullier. De l'eau a coulé sous les ponts. Si Johnny l'invitait à voir son prochain spectacle, Camus promet qu'il irait en courant.

Stéphane Delajoux

Relativement épargné dans le livre, le docteur Stéphane Delajoux, qui opérait Johnny en novembre 2009 d'une hernie discale, n'en est pas moins très présent. L'affaire s'est réglée à l'amiable et en secret en février 2012. Johnny Hallyday semble apaisé : "Ce que je reproche à Delajoux, ce n'est pas l'opération elle-même, c'est le manque de suivi. Il a beaucoup menti en disant que j'étais parti malgré son interdiction de prendre l'avion. Ce n'est pas vrai. Il aurait dû me prévenir. Puis il a laissé Laeticia seule, quand elle l'a appelé à l'aide, résume Johnny dans Le Point. Mais c'est du passé. Maintenant, je suis là." Les complications, la souffrance, le coma, la perte de sa voix, Johnny est revenu de tout ça. Si Laeticia est très croyante et leurs filles Jade et Joy élevées dans la foi catholique, Johnny s'interroge : "Ce Dieu, je ne le connais pas. Par contre je pense que j'ai une bonne étoile ! Cette étoile, c'est peut-être Dieu..."

Sardou, Salvador et les autres...

On l'a dit, si Johnny Hallyday se raconte sans fard dans son livre, il égratigne sans remords ceux qu'il a pu croiser et qui l'ont blessé. C'est le cas d'Henri Salvador, qui aurait déclaré après le fameux concert de Johnny à l'Alhambra en 1960 : "Sortez-le ! Il est indigne de la chanson française !" Johnny n'a pas digéré et qualifie de "vieux con" le regretté interprète de Jardin d'hiver. Dans Le Parisien, la veuve du chanteur, Catherine Salvador, se dit blessée : "C'est la douche froide. Je suis d'autant plus triste que l'on approche du 5e anniversaire de la mort d'Henri [le 13 février, NDLR]. Et il ne méritait pas ça. Je suis blessée que l'on attaque ainsi des gens disparus." Catherine Salvador rappelle qu'à l'époque Henri avait intenté un procès en diffamation contre Johnny Stark et l'avait remporté. "Mais ils sont restés fâchés...", regrette-elle.

On ne peut finir cet article sans évoquer la brouille entre Michel Sardou et Johnny. Une mauvaise blague du premier sur Jade a beaucoup peiné le second et Laeticia. Depuis, ils ne se sont plus adressé la parole. Dans le livre, Johnny Hallyday n'est pas tendre avec son ancien camarade : "À force de passer pour un vieux con réac, il l'est devenu." L'intéressé, actuellement en tournée avec un spectacle best of, a répondu avec philosophie au Figaro.fr : "Il n'y a pas de quoi en faire une montagne, tempère le chanteur. Je veux bien que l'on fasse des commentaires sur les Mémoires de La Rochefoucauld, mais ceux de Johnny, je m'en tape." Même si Sardou "s'en tape", il y a fort à parier que Dans mes yeux deviennent un best-seller.

Dans mes yeux sort ce jeudi en librairies. Johnny Hallyday et Amanda Sthers sont invités partout. L'Express, Le Point, Paris Match, Le Parisien... et ce soir Le Grand journal ; le 9 février au JT de France 2 ; le 17 dans Vivement Dimanche.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Frédéric de "Koh-Lanta 2019" dans l'épisode du 14 juin 2019, sur TF1.
Rachel Legrain-Trapani dans "TPMP People"- 14 juin 2019.
50' inside, bande-annonce de l'émission du 15 juin 2019
Tiffany et Justin de "Mariés au premier regard" dans le JT de 20h de TF1, le 13 juin 2019

Purepeople.com s'est entretenu avec Ayem Nour de l'ouverturre d'un TacoShake sur les Champs-Elysées à Paris, le 10 juin 2019.

M. Pokora lance une pique à Matt Houston dans l'émission "Clique dimanche" de Mouloud Achour diffusée sur Canal + le 9 juin 2019.
Purepeople.com a rencontré Mamadou Sakho, Mokobé et Xavier Pincemin lors de l'ouverture d'un TacoShake sur les Champs-Elysées à Paris, le 10 juin 2019.
Alexandra Canto évoque la fin des L5, le 12 juin 2019 sur TFX.
Marc Ladreit de Lacharrière et Jamel Debbouze partageant leur vision de l'entreprenariat et de l'improvisation à l'occasion du Trophée d'Impro 2019. © Gyro Productions
Paul (Les 12 Coups de midi) parle d'amour, le 10 juin 2019 sur TF1.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel