Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Meurtre de Sophie Toscan du Plantier : Son fils brise le silence

Dix-sept ans après le meurtre sauvage de Sophie Toscan du Plantier, la justice n'a toujours pas désigné de coupable malgré les énormes soupçons qui pèsent sur Ian Bailey. En mars 2012, la Cour suprême irlandaise refusait l'extradition de cet ancien journaliste de 57 ans pour qu'il puisse être interrogé en France. Un coup dur pour les proches de la productrice et épouse de Daniel Toscan du Plantier, lui-même décédé en 2003. Son entourage garde pourtant espoir et son fils, Pierre-Louis Baudey-Vignaud, prend aujourd'hui la parole dans le Parisien pour réclamer, enfin, le procès du meurtrier présumé : "Un assassin est en liberté..."

Un déni de justice

Âgé de 32 ans, Pierre-Louis Baudey-Vignaud signe la préface d'un livre consacré à sa mère et écrit par ses proches. Le titre est sans ambiguïté : l'Affaire Sophie Toscan du Plantier. Un déni de justice. Pierre-Louis avait 17 ans quand sa mère, âgée de 39 ans, a été retrouvée morte, massacrée à coup de pierres, devant sa maison de Skull en Irlande. La police a très vite trouvé un suspect : Ian Bailey. Cet ancien journaliste de la région signait des papiers qui étaient étonnement bien informés sur la mort de Sophie Toscan du Plantier. En état d'ivresse, Bailey s'est déjà vanté du meurtre, mais en l'absence d'aveux formels et de preuves matérielles, par deux fois, la justice irlandaise renonce à le poursuivre. Depuis 2008, l'instruction est relancée en France avec l'espoir, pour la famille, que la justice permette un procès en l'absence par contumace.

Pierre-Louis Baudey-Vignaud a hérité de la maison de sa mère en Irlande. "C'est une racine importante pour moi, j'aime être là-bas. C'est là que je suis le plus proche d'elle, même si elle est tout le temps en moi", confie le jeune homme au Parisien. Mais à Skull, vit toujours Ian Bailey, le meurtrier présumé. Au printemps dernier, Pierre-Louis le croise dans un supermarché : "Je suis resté complètement figé. Nous sommes rentrés dès le lendemain en France et j'ai mis une semaine à m'en remettre. C'est comme si tout devenait, soudainement, encore plus réel..." Cette triste rencontre pousse le jeune homme à s'investir comme jamais dans l'affaire pour qu'enfin un procès ait lieu. "Un nouveau témoignage est arrivé en décembre. Les agendas de maman n'ont toujours pas été retrouvés. Or, elle notait tout. Si elle avait rendez-vous avec Bailey, on le saura."

Dans le livre consacré à sa mère, Pierre-Louis Baudey-Vignaud raconte en préface le cauchemar qui le hante. Il est seul à la campagne avec sa fillette quand elle monte sur ses genoux, approche son visage tout prêt du sien et lui demande : "Papa, pourquoi tu ne me parles jamais de ta maman ?" Si le fils de Sophie Toscan du Plantier est si déterminé, c'est aussi pour sa fille : "Mes enfants me poseront un jour cette question, je ne veux pas prendre le risque de ne pas y répondre."

Un procès en 2015 ?

D'après nos confères du Parisien, le juge chargé de l'affaire pourrait boucler son instruction d'ici la fin de l'année et devrait s'orienter vers la mise en examen de Ian Bailey. Un procès pourrait alors avoir lieu, malgré l'absence de l'intéressé, en 2015 ou 2016. Si ce dernier est condamné, la France relancerait la procédure d'extradition, sans la garantie que l'Irlande y réponde favorablement. Si Ian Bailey était enfin condamné en France, il pourrait demander à être rejugé en sa présence et faire appel d'une éventuelle condamnation... C'est un très long combat que Pierre-Louis Baudey-Vignaud et ses proches mènent pour la mémoire de Sophie Toscan du Plantier. "Ce n'est pas à moi de dire si Bailey est coupable, mais il doit venir s'expliquer."

"L'affaire Sophie Toscan du Plantier. Un déni de justice" de Julien Cros et Jean-Antoine Bloc, éditions Max Millo, 16 euros, attendu le 30 janvier 2014 en librairie.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Exclu - Ingrid Chauvin répond au questionnaire Power of Love pour Purepeople.com. Décembre 2018.
Matthieu Delormeau dans "TPMP People" - vendredi 18 janvier 2019, sur C8
Yann Moix tente de clore la polémique qui l'oppose aux syndicats policiers, le 29 septembre 2018 dans "Les Terriens du samedi" sur C8.
Anne-Charlotte dans "Les 12 Coups de midi", dimanche 9 janvier 2019, sur TF1
M. Pokora a emmené Violet, la fille de Christina Milian, à son premier match des Lakers. Instagram, 22 février 2019.
Jeanfi Janssens en interview pour "Purepeople" - octobre 2018
Dylan Deschamps partage le sacre de son père Didier Deschamps, élu meilleur entraîneur de l'année par la FIFA, à Londres, le 24 septembre 2018.
Sabrina Ouazani explique pourquoi elle se fait discrète quant à son couple avec Franck Gastambide, le 26 février 2019 sur le plateau de "Touche pas à mon poste" (C8).
Chantal Ladesou dans Les enfants de la télé, sur France 2, le 5 janvier 2019
Laurent Ruquier évoque sa vie de couple dans "Ça ne sortira pas d'ici" sur France 2, le 31 octobre 2018.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel