Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Philippe Lucas a perdu sa guerre contre son ancien employeur... Il fait appel !

Philippe Lucas (photo : lors des championnats de France à Strasbourg, mars 2011) a été débouté le 31 mars 2011 de son action pour licenciement sans cause réelle contre l'office du tourisme et des sports du Canet-en-Roussillon.
8 photos
Lancer le diaporama
Philippe Lucas (photo : lors des championnats de France à Strasbourg, mars 2011) a été débouté le 31 mars 2011 de son action pour licenciement sans cause réelle contre l'office du tourisme et des sports du Canet-en-Roussillon.

Réactualisation du 2 avril 2011 à 11h : Débouté par le conseil des prud'hommes de Perpignan, qui a jugé "parfaitement justifié" son licenciement pour faute grave par l'office de tourisme de Canet-en-Roussillon en février 2009, Philippe Lucas, qui réclamait 173 000 euros de dédommagements va faire appel a déclaré son avocat, Maître Gilbert Collard. A suivre...

le 31 mars, nous écrivions :

Serein au bord du bassin lors des championnats de France 2011 à Strasbourg, chronométrant placidement les longueurs de sa nouvelle protégée Federica Pellegrini et son boyfriend Luca Marin tout en observant celles de son ancienne perle Laure Manaudou, Philippe Lucas risque d'être moins calme suite à la décision du conseil des prud'hommes de la débouter dans son action contre son ancien club du Canet-en-Roussillon.

Le conseil des prud'hommes a estimé jeudi que son licenciement, en février 2009, du club de natation Canet 66 par l'Office du tourisme et des sports du Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales) était "parfaitement justifié". Le plaignant avait été remercié après avoir tenu des "injures et propos calomnieux" dans un média local. Débouté de sa véritable guerre (attention, il lui reste peut-être encore "deux ou trois bombes" ?) pour "licenciement sans cause réelle et sérieuse", Philippe Lucas ne verra donc pas la couleur des 173 000 euros d'indemnités qu'il réclamait en réparation des divers préjudices. Il lui reste toutefois encore un recours, en déposant appel devant la chambre sociale de la cour d'appel.

Philippe Lucas paye une fois de plus pour sa liberté de parole et sa langue bien pendue. Rapppel des faits : en 2006, Philippe Lucas intègre la structure Canet 66 natation en compagnie de son staff et de ses vedettes, Laure Manaudou (qui le lâchera en 2007 pour suivre son amoureux d'alors Luca Marin en Italie) et Esther Baron (retraitée depuis septembre 2009). En 2009, le torchon brûle entre le club des Pyrénées-Orientales et le coach gaulois : le 9 février, il est mis à pied et convoqué pour un licenciement pour faute grave, en réaction à une interview salée accordée au quotidien local L'Indépendant. Il y déclarait notamment : "Les nageurs, ils sont dans la merde. Il y en a qui ne peuvent pas bouffer. Quand tu nages 18 bornes par jour et que tu bouffes des conserves, parce que tu n'as pas d'argent... (...) Ils veulent la guerre, ils vont l'avoir (...) Je veux qu'ils me donnent ainsi qu'aux nageurs ce qu'ils nous doivent. A partir de là, il n'y a plus de problème, je prends mon sac et je m'en vais. Franchement, si le club veut repartir, il faut me virer tous ces bons à rien." De son côté, le président de Canet 66, Pierre Rollin, dénonçait, en réponse, le caractère ingérable du coach et ses dépassements de budget.

Son manque de diplomatie et son absence de sens politique notoires jetèrent de longs mois Philippe Lucas sur les routes de France avec les nageurs de son Team Lucas, jusqu'à ce qu'Arnaud Lagardère lui tende la main et l'installe "gracieusement" dans les structures du Lagardère Paris Racing. L'entraîneur qui amena Laure Manaudou au sommet, après les championnats de France qui ont vu le sacre et la qualification pour Shanghai de son protégé Benjamin Stasiulis sur 200 et l'échec logique d'Amaury Leveaux, est pleinement concentré sur les grandes échéances internationales, spécialement avec ses vedettes féminines l'Italienne Federica Pellegrini et la Roumaine Camélia Potec.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Léa Seydoux et Abdellatif Kechiche : le triomphe à Cannes avant le clash
Nadal superstar : le champion pose une année de plus avec sa coupe de Roland Garros
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel