Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Plagiat au Grand Journal ? Pendant ce temps, Canal+ s'arrange avec le plagié

5 photos
Lancer le diaporama

Réactualisation : Le Grand Journal a finalement trouvé un accord avec Thomas Ridgewell, créateur de Meanwhile, fameuse pastille vidéo anglaise qui aurait largement inspiré Pendant ce temps, nouveau rendez-vous du talk-show. Selon nos confrères de Puremédias, un accord a été passé entre la chaîne et le producteur. "Nous sommes entrés en contact avec lui, nous avons trouvé un accord, et nous allons travailler ensemble", a ainsi indiqué le Studio Bagel, qui réalise la séquence.

Lundi 26 août 2013 : C'était l'événement de cette rentrée télé. Hier, lundi 26 août, la très attendue nouvelle version du Grand Journal pilotée par Antoine de Caunes a fait sa grande première avec Benoît Poelvoorde comme parrain et Manuel Valls comme invité. Une première qui a cartonné avec près de 2 millions de téléspectateurs mais qui a reçu un accueil critique mitigé sur les réseaux sociaux, notamment en ce qui concerne les nouveaux arrivants, Jeannette Bougrab ou encore Arié Elmaleh. Et nouveau souci aujourd'hui, l'une des nouvelles pastilles humoristiques est soupçonnée d'être un plagiat...

Parmi les nombreuses nouveautés de ce Grand Journal version Antoine de Caunes, les téléspectateurs de Canal+ ont découvert hier soir Pendant ce temps. Une pastille humoristique signée par le Studio Bagel avec Kevin Razy et Marc Jarousseau, déjà auteur de publicités pour Bouygues Telecom ou encore Orangina, aux côtés de Vanessa Guide, Julien Pestel et de la chanteuse Inna Modja. Le concept ? Plusieurs mini-sketchs de situations décalées imaginant une dimension parallèle où "l'alcool n'existe pas" ou bien un monde dans lequel "les animaux de compagnie ne sont pas des animaux".

Si l'accueil sur les réseaux sociaux est plutôt bon, Pendant ce temps pose un problème : il s'agirait d'une imitation plus qu'inspirée d'une vidéo anglaise mise en ligne sur YouTube et intitulée... Meanwhile ("pendant ce temps" en anglais) ! Et comme pour le titre, le contenu a de toute évidence été complètement copié par les nouveaux humoristes du Grand Journal. Même ton, même mise en scène, même rythme et tout simplement même concept du "pendant ce temps dans un univers parallèle".

C'est le créateur de Meanwhile lui-même, rapidement alerté par un internaute, qui a évoqué l'affaire sur Twitter quelques instants après sa diffusion sur Canal+. "Il semblerait que ma vidéo Meanwhile ait été plagiée par la télévision française", a écrit Thomas Ridgewell, l'Anglais qui se cache derrière Meanwhile, vidéo mise en ligne en septembre 2012, ajoutant avec ironie qu'il était "flatté".

Face au tollé provoqué sur la Toile par ce plagiat qui saute aux yeux, Le Grand Journal a tenu à réagir, contacté par nos confrères de Puremedias.com. Une réponse qui laisse sceptique. "Lors de la soirée Le Débarquement sur Canal+ en janvier 2013, il y avait un format similaire, intitulé Et si. Canal+ a voulu le développer pour Le Grand Journal et a demandé aux producteurs, comme ça se fait souvent, de faire un tour du web. Ce n'est pas une coïncidence et l'auteur de cette unique pastille, qui n'a pas déposé le format, a plus l'air d'être flatté que gêné", estime le producteur Renaud Le Van Kim. Si le procédé laisse à désirer, l'Anglais ne semble pas, il est vrai, mécontent de voir une émission télé française s'inspirer de son travail. Sur Twitter, il s'est même montré surpris de voir l'affaire prendre une telle ampleur en France et s'est dit "pas du tout contrarié" par cette histoire. Pendant ce temps, c'est le Studio Bagel et le Grand Journal qui doivent souffler...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel