Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Woody Allen : Lâché à Hollywood, accusé par sa fille, il sort de son silence

Dylan Farrow l'accuse depuis 1992 d'avoir abusé d'elle sexuellement quand elle avait sept ans.

Jusqu'ici relativement épargné par le mouvement de libération de la parole #MeToo, Woody Allen est au coeur d'une tempête qui voit ressurgir une affaire vieille de vingt-cinq ans. Sa fille adoptive, Dylan Farrow, a réitéré ses accusations selon lesquelles il aurait abusé d'elle quand elle avait 7 ans. En 2014, ses révélations avaient suscité l'émoi, mais cela n'avait pas empêché le cinéaste – qui avait nié – de poursuivre son travail. Sauf que ces derniers jours, les acteurs lâchent un à un le réalisateur de 82 ans. De Greta Gerwig (To Rome With Love) à Thimothée Chalamet (qui sera à l'affiche du prochain film A Rainy Day in New York avec Selena Gomez) en passant par Rebecca Hall (Vicky Cristina Barcelona), ils ont tous condamné le cinéaste.

À lire aussi

Devant la multiplication de témoignages et sentant le vent tourner à Hollywood, Woody Allen a rejeté à nouveau, jeudi 18 janvier, les accusations d'abus sexuels de sa fille adoptive. Il a accusé la famille Farrow de "profiter cyniquement" du mouvement anti-harcèlement pour relancer "des allégations discréditées".

Un démenti qui a été envoyé par son agent au moment où la chaîne CBS diffusait une longue interview de Dylan Farrow évoquant pour la première fois à la télévision ces accusations qui remontent à 1992. "La première fois que cette accusation a été faite il y a plus de vingt-cinq ans, elle a fait l'objet d'une investigation complète" d'agences spécialisées dans la protection de l'enfance dans le Connecticut et à New York, souligne dans cette déclaration le célèbre réalisateur qui n'a jamais été poursuivi.

"Les deux ont enquêté pendant des mois et ont conclu, de façon indépendante, qu'il n'y avait jamais eu d'abus. Elles ont considéré au contraire qu'il était probable qu'une enfant vulnérable avait été entraînée à raconter cette histoire par une mère en colère durant une acrimonieuse séparation", a souligné Woody Allen. Il a ajouté que le frère aîné de Dylan, Moses, avait alors indiqué avoir été témoin des efforts de leur mère Mia Farrow pour convaincre Dylan que leur père était "un dangereux prédateur sexuel". "Cela semble avoir marché et, malheureusement, je suis sûr que Dylan croit vraiment ce qu'elle dit", a ajouté Woody Allen.

"Je dis la vérité et je pense que c'est important qu'on se rende compte que la parole d'une victime, d'une accusatrice, compte. Qu'elle peut suffire à changer les choses", a déclaré Dylan 32 ans, à CBS. "Pourquoi ne serais-je pas en colère ? Pourquoi ne serais-je pas blessée ? Pourquoi ne serais-je pas scandalisée après toutes ces années où on n'a pas fait attention à moi, où on ne m'a pas crue ?", a surenchéri la jeune maman alors que des stars telles que Natalie Portman et Reese Witherspoon lui ont apporté leur soutien.

De son côté, Woody Allen a pu compter sur au moins un soutien de poids : celui d'Alec Baldwin. "Deux États ont enquêté sur Woody Allen et ne l'ont pas inculpé", a fait valoir sur Twitter l'acteur qui a joué dans To Rome With Love et Blue Jasmine, qualifiant la situation d'"injuste et triste".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel