Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

"C'est dommage" : Coup de gueule d'Amélie Mauresmo avant Roland-Garros

"C'est dommage" : Coup de gueule d'Amélie Mauresmo avant Roland-Garros
Par Charlotte Pletcher Journaliste
Fan de séries en tous genres, elle aime suivre le quotidien de ses acteurs préférés. Elle est également fan de la reine Elizabeth II, de Kate Middleton et ne comprend toujours pas ce que le prince Harry fait avec Meghan Markle.
21 photos
Le 22 mai prochain, Roland-Garros débutera à Paris. Un événement tout particulier pour Amélie Mauresmo, nouvelle directrice de la compétition. Sur le plateau de "C à Vous" ce 16 mai, l'ex-joueuse a fait part de sa fierté mais aussi d'un détail qui l'agace particulièrement depuis sa nomination.

C'est dotée d'une toute nouvelle casquette qu'Amélie Mauresmo aborde le tournoi de Roland-Garros dont la 121e édition sera officiellement lancée le dimanche 22 mai prochain. En décembre dernier, l'ancienne joueuse était nommée directrice du tournoi, succédant ainsi à Guy Forget et faisant d'elle la première femme à la tête de Roland-Garros. Si de nombreuses personnes ont souligné le caractère exceptionnel de ce rôle, Amélie Mauresmo ne cache pas qu'elle préfèrerait les balayer d'un revers de raquette.

Sur le plateau de C à Vous ce lundi 16 mai, Amélie Mauresmo a indiqué si elle était plus que fière d'être directrice de Roland-Garros, elle regrettait que le fait qu'elle soit une femme prenne le pas sur tout le reste : "C'est toujours un peu la question et c'est d'actualité d'ailleurs, mais c'est vrai que savoir qu'on en est encore à se dire 'Pour la première fois, c'est une femme', c'est un petit peu dommage, a-t-elle confié à Anne-Elisabeth Lemoine. Donc moi, j'attends le jour où on passera au-delà de tout ça, où on parlera plus du genre et on parlera de compétences, d'aptitudes."

La sportive de 42 ans admet néanmoins que les progrès sont là : "On est encore un peu à la bourre mais c'est la preuve qu'on avance et voilà ! Peut-être que dans quelques années, on se retrouvera et on parlera d'autres choses." Amélie Mauresmo est cependant honorée que Gilles Moretton, dirigeant de la fédération française de tennis, lui ait fait confiance pour occuper un tel poste : "Il y a eu de grandes émotions, de grandes déceptions aussi à Roland-Garros, j'ai un peu tout vécu. (...) C'est évident que c'est quelque chose qui est revenu très fort en moi, toutes ces émotions... Je n'ai pas hésité très longtemps !"

Le tennis a toujours pris une place importante dans la vie d'Amélie Mauresmo. D'abord joueuse puis coach, entraîneuse, consultante, ses rôles se sont succédé au sein du tournoi. Le plus beau qu'elle ait pu occuper et qu'elle occupe encore d'ailleurs n'a néanmoins rien avoir avec le tennis : celui de maman d'Aaron, 6 ans et Ayla, 5 ans. D'ailleurs, le quotidien n'est pas toujours de tout repos : "C'est plus de challenge que de jouer au tennis" avait-elle confié sur France Inter. Ce qui est sûr, c'est que les deux têtes blondes devraient bientôt finir, eux aussi, sur le court...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image