Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

"Le lynchage va commencer" : Nicolas Hulot accusé de viol et agressions sexuelles

Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
8 photos
A l'image de ce qu'il avait fait en 2018 juste avant la publication de "l'Ebdo" qui révélait l'existence d'une plainte pour "un fait de viol", Nicolas Hulot a devancé la diffusion de l'émission "Envoyé spécial" ce jeudi pour livrer sa vérité. Accusé d'agressions sexuelles, viol et harcèlement, il a décidé de s'exprimer sur le plateau de BFMTV ce 24 novembre 2021.

L'histoire semble se répéter pour Nicolas Hulot. L'ancien ministre de la Transition écologique est de nouveau accusé dans la nouvelle édition d'Envoyé spécial, l'émission de France 2, qui est diffusée le 25 novembre 2021. Devançant la polémique, il s'est rendu sur le plateau de Bruce Toussaint pour BFMTV la veille, ce mercredi 24 novembre, pour se défendre devant les caméras et annonce se retirer de la vie publique.

Selon les informations du Parisien, Envoyé spécial livre la parole à cinq femmes qui accusent l'ancien et populaire animateur phare de TF1 d'agressions sexuelles, de viol et de harcèlement dans cette enquête qio a nécessité quatre ans de travail. Des accusations que Nicolas Hulot (66 ans) défend fermement sur BFMTV qui a décidé de le recevoir car il a accepté de répondre à toutes les questions : "Je sais qu'à partir de demain, le lynchage va commencer. Je veux le dire sans formule, sans élément de langage : ni de près ou de loin, je n'ai commis ces actes. Ces affirmations sont purement mensongères. Depuis 4 ans, je subis le poison de la rumeur, des insinuations parfois des accusations au grand jour. (...) Je pensais que rien de grave ne pouvait m'arriver. Mais aujourd'hui, être innocent ne permet plus de dormir tranquille."

Face à cette situation, Nicolas Hulot a annoncé quitter la présidence d'honneur de sa fondation, tout comme la vie publique : "A partir de maintenant, je quitte mon engagement et la vie publique définitivement. Je vivrai pour ma famille, mes amis. (...) Je ne prendrai plus la parole car je ne me reconnais plus dans cette société, ni dans ses codes."

Cette affaire fait écho au dossier du magazine l'Ebdo - qui n'est plus édité à présent - sur Nicolas Hulot. Cette revue révélait l'existence d'une plainte pour "un fait de viol" déposée en 2018 pour des faits remontant à 1997 en Corse. La plainte avait été classée "sans suite", les faits étant "prescrits". L'accusatrice, dont le témoignage était anonyme dans la revue, est Pascale Mitterrand, petite-fille de l'ancien président de la République et fille de son fils Gilbert. Des rumeurs démenties fermement par l'intéressé qui était soutenu par le Premier ministre de cette période, Edouard Philippe.

Père de trois enfants, Nicolas Hulot s'est marié avec Florence Lasserre, ancienne conseillère municipale de Saint-Lunaire et la mère de ses deux fils, Nelson et Titouan. Auparavant, il a été en couple avec Dominique Cantien, productrice de l'émission Ushuaïa et a divorcé en 1996 d'Isabelle Patissier, double championne du monde d'escalade.

Nicolas Hulot reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image