"Les hivers sont déprimants..." : Lambert Wilson installé dans un moulin en Bourgogne à la suite d'un terrible traumatisme
Publié le 23 février 2023 à 21:43
Par Gonzague Lombard

 | Rédacteur

Passionné de chant, des Douze coups de midi et de la discographie de Jul, il rêve de participer à Fort Boyard malgré sa phobie des serpents et du Père Fouras. Son ambition secrète ? Découvrir ce qui se cache derrière le rideau mystère de Bataille et Fontaine pour y chanter en quartet. La vérité est au bout du couloir…
Dès qu'il termine un tournage, peu importe l'endroit, Lambert Wilson retourne dans sa Bourgogne adorée. Il a fait l'acquisition d'un moulin, dans la région de Tonnerre, il y a 13 ans de cela maintenant.
"Les hivers sont déprimants..." : Lambert Wilson installé dans un moulin en Bourgogne à la suite d'un terrible traumatisme Dailymotion
La suite après la publicité

Il est actuellement à l'affiche du film Les Choses simples. Dans cette nouvelle comédie signée Eric Besnard, Lambert Wilson incarne un homme d'affaires surbooké qui vit une fracture forcée, un jour, en se perdant sur une route de montagne. Le retour à la nature et aux choses simples, le comédien le connaît bien. Il a tout quitté pour s'installer, il y a quelques années, dans un vieux moulin du XVII-XVIIIème siècle.

Cette histoire d'amour immobilière a débuté dans les années 2000. Lambert Wilson a fait l'acquisition de ce domaine situé entre une rivière et le canal de Bourgogne, dans la région de Tonnerre. Il avait découvert les alentours un peu plus tôt, il y a 40 ans, en achetant une maison à des amis, dans le coin... C'est désormais lui qui profite de l'air frais, des joies du jardinage et de la force motrice de l'eau. Sacré défi écologique !

"Les hivers ne sont pas sexy, ils sont déprimants, explique Lambert Wilson dans les colonnes du magazine Paris Match. On serre les dents, et le moulin usé par le cours d'eau nécessite, comme un bateau, un travail constant. Il faut garder les vannes en état, faire avec les crues du bassin de l'Yonne. Il est arrivé que l'eau monte à 10 centimètres du sol de la cuisine". Dans son moulin, l'acteur répète ses concerts de chant. Il invite ses proches à venir festoyer autour de la table de sa cuisine et donne, aux objets, une identité. Son séquoia s'appelle Imperator, son piano Arthur...

On a vendu la maison familiale, et je n'ai plus eu de contact avec mes proches

Lambert Wilson a fait l'acquisition de son moulin alors qu'il venait de traverser une épreuve très difficile, il y a 13 ans. "Mes parents sont morts. On a vendu la maison familiale, et je n'ai plus eu de contact avec mes proches, se souvient-il. J'ai vraiment eu l'impression d'être déraciné, que tout ce qu'on avait vécu pendant 40 ans, vers Rambouillet, tout ce qu'on avait planté, avait été réduit à néant en quelques semaines. Mes parents étaient pour moi des montagnes et elles avaient disparu. Ici, je recrée un endroit à peu près stable, comme un ponton. Cette maison remplit cette fonction. C'est là où je dépose mes objets, mes archives... et surtout là où je fais venir mes amis. Ils sont mes garde-fous, ma famille élective".

Retrouvez l'interview de Lambert Wilson dans le magazine Paris Match, n° 3851, du 23 février 2023.

La suite après la publicité
La suite après la publicité
À propos de
Mots clés
People People France Cinéma Maison des stars Photo
Tendances
Voir tous les people
Sur le même thème
Les articles similaires
Sophie Marceau, sa vie à Paris avec son fils Vincent : cet appartement "avec un vis-à-vis monstrueux" mais "fonctionnel"
Sophie Marceau, sa vie à Paris avec son fils Vincent : cet appartement "avec un vis-à-vis monstrueux" mais "fonctionnel"
26 mars 2023
Gérard Depardieu : Son incroyable hôtel particulier qui vaut 50 millions d'euros
Gérard Depardieu : Son incroyable hôtel particulier qui vaut 50 millions d'euros
27 décembre 2022
Dernières actualités
Dernières news