Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Affaire Grégory : Mort de la mystérieuse Monique Villemin à cause du Covid-19

Affaire Grégory : Mort de la mystérieuse Monique Villemin à cause du Covid-19
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
La mythique affaire dite du "Petit Grégory" vient de perdre un de ses protagonistes. La grand-mère du malheureux petit garçon, Monique Villemin, est morte dimanche 19 avril 2020. Victime du coronavirus, elle avait 88 ans.

Plus que jamais, les chances de percer un jour le mystère autour de la mort du petit Grégory s'amenuisent. L'un des personnages clefs de cette affaire judiciaire qui remonte aux années 1980 vient ainsi de rendre l'âme, emportant ses secrets dans la tombe : Monique Villemin, la grand-mère du garçonnet, est morte.

C'est le journal local L'Est républicain qui annonce la mort de Monique Villemin - née Monique Jacob -, survenue dimanche 19 avril 2020. Elle résidait dans une maison de retraite de Baccarat, en Meurthe-et-Moselle. Victime, comme désormais presque 20 000 Français, du coronavirus, elle était âgée de 88 ans.

Monique Villemin, épouse d'Albert Villemin, est morte sans livrer tout ce qu'elle savait vraiment sur la mort de son petit-fils, enlevé et tué en 1984 à Lépanges-sur-Vologne et dont le corps sans vie avait été retrouvé dans dans la Vologne, une rivière des Vosges. Elle avait été entendue par les enquêteurs à plusieurs reprises, notamment en juin 2017 au côté de son mari, alors que l'enquête avait été relancée.

Dans cette affaire médiatique qui implique de multiples personnages et à propos de laquelle un documentaire a été porté à l'écran par la plateforme de streaming Netflix, elle avait tour à tour été victime d'un corbeau qui rédigeait des lettres menaçantes et passait des appels malveillants - jusqu'à 800 selon le journaliste et auteur d'un livre sur le sujet, Thibaut Solano. Elle avait par la suite été accusée d'être elle-même un corbeau ! On l'a ainsi soupçonnée d'avoir envoyé une lettre anonyme au juge Lambert en 1985 dans laquelle elle aurait accusé Bernard Laroche, l'oncle de Grégory, d'être derrière ce crime atroce. "On a, du coup, du mal à comprendre quels auraient été les objectifs de Monique Villemin. On sait que cette dernière a aussi écrit des menaces au juge Simon qui, à la fin des années 1980, recentrait les mailles du filet judiciaire sur Bernard Laroche. On ne comprend plus vraiment...", clamait le journaliste à Ouest-France en 2018. On ne saura jamais...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image